«

»

Avr 12 2017

Compte-rendu de l’action du groupe local de Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) de Saint-Quentin-en-Yvelines

Le Clan du Néon s’attaque à la pollution lumineuse des publicités imposées lorsque les magasins sont fermés.

 Chaque nuit, un important gâchis est fait par de nombreux marchands en raison des vitrines qui restent allumées. En plus du coût énergétique et écologique, ces négligences entraînent une nuisance visuelle importante dans l’espace public.

 Le 23 mars dernier, de 21 h 30 à 23 h 00, sous la pluie, une dizaine de militant·e·s de l’association Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) ont organisé une action d’extinction des enseignes lumineuses. Une trentaine de boutiques situées autour de la gare, de la place Claudel et du centre commercial de Saint-Quentin-en-Yvelines ont vu leurs néons s’éteindre à l’aide de perches et de parapluies. Un petit mot explicatif a été scotché sur chaque vitrine afin d’expliquer aux commerçant·e·s l‘originalité de la démarche. Les forces de l’ordre sont venus poser des questions aux pêcheurs d’énergie, ont compris l’intérêt de l’intervention et sont donc repartis sans verbaliser ou contrôler l’identité de qui que ce soit.

 Par cette action, le groupe local R.A.P. de Saint-Quentin-en-Yvelines vise à réduire le gaspillage énergétique, diminuer la pollution visuelle et réduire l’impact négatif de la lumière artificielle. Constitué de citoyen·ne·s soucieux de l’environnement et conscients du rôle qui est le leur, nous continuerons de veiller à ce que les directrices et directeurs d’établissements commerciaux se responsabilisent face à l’enjeu climatique.

Résistance à l’Agression Publicitaire – Groupe local de Saint-Quentin-en-Yvelines ( sqy [at] antipub [point] org )