Résistance à l'agression publicitaire
Accueil du site > Télévision
Rétablissement de la publicité sur France Télévisions
Un peu plus de cerveau disponible : merci le PS !

Alors qu’une grande majorité (81%) de Français en a assez de la publicité (1), une des premières mesures du nouveau gouvernement serait donc le rétablissement de la publicité sur France Télévision, à la grande joie des publicitaires.

Par ce renoncement à lutter contre l’envahissement publicitaire, le gouvernement va enterrer non seulement un progrès, mais également un succès.

L’annonce de la suppression de la publicité sur les télévisions et les radios publiques nous avait agréablement surpris en 2008. Et elle a été d’ailleurs plébiscitée par le public trop heureux de pouvoir échapper au long tunnel de publicité après le journal télévisé de 20h. En effet, selon un sondage TNS-Sofres(2) réalisé pour l’Assemblée nationale en septembre 2010, 76 % des sondés étaient satisfaits (dont 46 % "très") de l’arrêt de la publicité après 20 heures sur les chaînes de France Télévisions. On peut donc parler d’un franc succès.

Cette mesure courageuse et nécessaire permettait d’agir enfin sur l’envahissement de la publicité dans le quotidien des Français et de lutter contre ses effets néfastes, notamment dans le domaine alimentaire (on sait que la publicité télévisée participe directement au progrès de l’obésité qui constitue un véritable problème de santé publique).

La question du financement de l’audiovisuel public est importante et nous pensons qu’on peut trouver un modèle économique viable, sans publicité. Cela passe par une augmentation de la redevance, voire par sa refonte (fusion avec les impôts sur le revenu, permettant aux ménages les plus modestes d’en être exonérés). Mais faire des économies ne devrait pas non plus être un tabou télévisuel : il est possible avec moins de faire mieux.

Le service public a tout à gagner à arrêter de "vendre du temps de cerveau humain disponible" et à sortir d’une logique de pure compétition.

F. Hollande a annoncé qu’il ne changerait pas grand chose à ce qu’a fait N. Sarkozy ; alors qu’il ne touche pas aux rares mesures bénéfiques. Au contraire il devrait "finir le travail" en supprimant complètement la publicité sur France Télévisions et Radio France.


(1) : selon une étude TNS Sofres / Australie, 81% des sondés considèrent la publicité comme envahissante, 57% la trouvent agressive, et 53% dangereuse. Source

(2) sondage réalisé les 31 août et 1er septembre 2010, par téléphone, auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population âgée de 15 ans et plus selon la méthode des quotas.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Sites amis |