Résistance à l'agression publicitaire
Accueil du site > L’association > Agir - Action
Extinction des enseignes et des publicités lumineuses le 28 septembre à Paris

Communiqué du 26/09/2014

Pollution lumineuse, gaspillage énergétique, agression publicitaire : Le collectif des « veilleurs de nuit » passe à l’action !

Paris, le 26 septembre 2014 : à la veille des débats parlementaires sur le projet de loi de transition énergétique, le collectif des veilleurs de nuit est passé à l’action en éteignant plusieurs dizaines d’enseignes lumineuses restées allumées en pleine nuit.

Composé des Jeunes Écologistes et de militants des associations Résistance à l’Agression Publicitaire et Agir pour l’Environnement, ce collectif est appelé à se développer partout en France pour exiger la mise en pratique d’une vaste politique de sobriété énergétique qui demeure trop souvent confinée dans les seuls discours politiques.

Les veilleurs de nuit réclament une loi réduisant drastiquement la triple pollution des dispositifs publicitaires lumineux : énergétique, mentale et visuelle.

Depuis le 1er juillet 2013, les commerces et bureaux ont l’obligation (théorique) d’éteindre leurs publicités et enseignes lumineuses entre 1h et 6h. Les veilleurs de nuit réclament que ces extinctions prennent effet à partir de 22h30 au plus tard et que de véritables contrôles soient menés afin que la réglementation soit enfin respectée. Rien ne justifie en effet que des magasins et bureaux fermés continuent à gaspiller une énergie rare et précieuse.

Les associations réclament en outre l’interdiction pure et simple des dispositifs publicitaires rétro-éclairés, déroulants et autres écrans vidéos publicitaires dont la consommation électrique, pour certains d’entre eux, atteint celle de 3 foyers de 4 personnes ; ou à tout le moins qu’ils soient eux aussi soumis à l’obligation d’extinction de 22h30 à 6h. Ces restrictions devraient aussi s’appliquer aux mobiliers urbains. Ces derniers y échappent actuellement grâce à la pression exercée par les afficheurs.

La transition énergétique réclame une cohérence d’ensemble. Les messages destinés au grand public visant à les inciter à plus de civisme en matière énergétique ne peuvent être entendus qu’à la condition que le lobby de la publicité ne soit plus exempté de tout effort en matière de sobriété énergétique.

Les Jeunes Écologistes et les associations RAP et Agir pour l’Environnement appellent à éteindre les enseignes et bâcher les panneaux énergivores à Paris, le dimanche 28 septembre à 20h30, métro Opéra.

Vidéo de présentation de l’action par DOC du réel.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Sites amis |