«

»

Juil 02 2008

Une suppression de publicité bien chère payée

Paris, le 02 juillet 2008

Communiqué de l’association Résistance à l’agression publicitaire.

R.A.P. ne pouvait que se réjouir de la suppression de la publicité sur les télévisions et radios publiques. C’est même une mesure qu’on peut qualifier de courageuse et nécessaire, car elle va dans le sens d’une action concrète contre l’envahissement par la publicité du quotidien des Français. La suppression de la publicité sur 3 grandes chaînes généralistes et sur France Inter sera ainsi un pas important pour désintoxiquer le public. Elle sortira de leur marginalité les médias sans publicité et montrera que la qualité des programmes et l’indépendance des rédactions ne dépendent pas de la publicité. Au contraire : le service public a tout à gagner à arrêter de « vendre du temps de cerveau humain disponible » et à sortir d’une logique de pure compétition avec des médias à vocation essentiellement lucrative.

Néanmoins, le Président et son gouvernement ont perverti cette belle initiative, en faisant main basse sur France Télévisions. Le « retour à l’ORTF » est donc le revers de la médaille de la suppression de la publicité. Voilà donc ce que cachaient les intentions d’une politique affichée comme une politique de « civilisation » : une histoire de pouvoir et de contrôle des médias. On voit bien ici que l’on troque une dépendance aux pouvoirs économiques (via la publicité) contre une dépendance cette foi-ci très directe avec le pouvoir politique.

Bien peu glorieuse également est la question du financement de l’audiovisuel public. Le compte n’y est pas et la taxe sur la téléphonie et internet paraît bien insuffisante.

Et où la pilule devient plus amère, c’est qu’on annonce en même temps l’autorisation de la deuxième coupure de publicité pour les films passant sur les chaînes privées. Quel cadeau pour TF1 et M6 ! Et si au bout du compte, on ne se retrouvait pas avec un peu plus de publicité dans notre quotidien ? Et toujours un peu de temps de cerveau humain disponible à vendre…

Charlotte Nenner, Présidente de R.A.P.
Contact : 01 43 28 39 21

CP de RAP du 02 Juillet 2008

Laisser un commentaire