Avr 10 2014

Opération « pas de pub, des arbres »

Opération « pas de pub, des arbres »
Paris 12 avril 2014 à 15 heures, Place Cambronne (15e arrondissement)

Le Grenelle de l’environnement (Décret Grenelle 2 sur l’affichage publicitaire) a permis plusieurs reculs en matière publicitaire tout en ne réglant pas le problème auquel il était censé s’attaquer : les entrées de villes. Ainsi, à la suite de cette loi, nous avons vu apparaître :

* les écrans numériques autorisés, de grand format de 8 m², et même de 50 m² autour des aéroports (limités à 2,1 m² dans la version initiale)
* les bâches sur échafaudages de chantier pourront supporter 50% de publicité, comme celles qu’on peut voir actuellement sur la Conciergerie ou Le Louvre à Paris, voire la totalité de la bâche lorsque la rénovation est de haute qualité environnementale (16 m² préalablement)

Certaines mesures, bonnes au départ, ont été vidées de leur contenu :

* la mesure de limitation de la densité des panneaux est tellement complexe que personne ne la comprend et est donc inapplicable en l’état
* le mobilier urbain n’est pas concerné par l’extinction pour les économies d’énergie et pourra supporter de la publicité numérique.

L’association R.A.P. revendique quant à elle une forte réduction de l’affichage publicitaire : pas d’affiches dépassant 50 cm x 70 cm, avec un dispositif limité de 2 m2 par panneau et avec un nombre de panneaux limité en fonction du nombre d’habitants ; interdiction des panneaux éclairés, déroulants et animés, énergivores et intrusifs. Ces mesures ont pour effet de faire respecter la liberté de réception des passants qui ne sont plus obligés de voir les annonces, mais qui doivent s’en approcher pour lire le contenu, donnant ainsi leur consentement à la lecture de ces informations commerciales.

Pour ces raisons, Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.) se joint à l’opération « pas de pub, des arbres » (lancée par Paysage de France) à Paris 12 avril 2014 à 15 heures, Place Cambronne (15e arrondissement).

Laisser un commentaire