Mar 19 2015

RAP@Toile N° 121 – Mars 2015

************** RAP@Toile N° 121 – Mars 2015 *****************

logoR-A-P.jpg

RAP@Toile a pour vocation de faire connaître les diverses approches de la lutte antipublicitaire sans pour autant adhérer à toutes les opinions et idées d’actions formulées, dont elle laisse la responsabilité à leurs auteurs.

*****************************

Les rendez-vous de RAP et de la lutte antipublicitaire :

9 avril [Paris] : Réunion publique du groupe local RAP Paris. Au local de l’association, 24, rue de la Chine 75020, à partir de 19h30.

9 juin Lille] : Procès des Débouloneurs Lillois. Voir leur [communiqué.

4 septembre [Paris] : Procès des Déboulonneurs Parisiens. Il s’agit de l’appel au civil faisant suite à la relaxe de 2013, JCDecaux tenant vraiment à ses 895 euros pour lesquels il avait été débouté. Plus d’informations à venir.

*****************************

SOMMAIRE

1 – MONDIALISONS LA LUTTE CONTRE LA PUBLICITÉ
2 – MACRON VA LAISSER DES MARQUES
3 – LANCEMENT D’UN GROUPE LOCAL R.A.P. À NANTES
4 – ACTION DES VEILLEURS DE NUIT LE 21 JANVIER 2015 À PARIS
5 – GRENOBLE ENTAME UN GRAND PAS VERS LA LIBERTÉ DE RÉCEPTION DANS L’ESPACE PUBLIC
6 – [VIDÉOS] LE PÈRE NOËL, CE FILS DE PUB ? ACTION À PARIS LE 20 DÉCEMBRE 2014
7 – ACTUALITÉS PUBLICITAIRES

*****************************

1 – MONDIALISONS LA LUTTE CONTRE LA PUBLICITÉ

La publicité est un des plus gros outils de propagande

Elle propage un conformisme idéologique qui détruit la richesse pluriculturelle du monde. Deuxième budget après la défense, les dépenses publicitaires représentent autour de 500 milliards de dollars US par an dans le monde. L’esclavage mental qui s’ensuit envahit la planète. La stratégie des publicitaires est mondiale, c’est pourquoi la lutte contre le système publicitaire doit être mondiale aussi.

RAPmonde2_BD.png

Les multinationales et les publicitaires travaillent sans cesse à identifier de nouveaux gisements d’acheteurs. À la suite de cette première phase, la mercatique (le « marketing », en langue dominante) est régulièrement réétudiée et réalimentée. Le système de fichage mondial des données personnelles s’y développe dangereusement grâce aux nouvelles technologies (dont la téléphonie mobile). Les marchés du Nord étant saturés (ou appauvris), les multinationales déverseront leurs stocks et leur conformisme destructeur dans le Tiers-Monde.

La publicité est au service du néocolonialisme

L’un des plus graves dangers de la publicité est qu’elle vend un mode de vie plus encore qu’un produit. « Alors qu’ici [dans le Nord], (elle) a pour effet de nous fermer les yeux sur les réalités du Tiers-Monde, là bas, elle fait miroiter les prestiges de la vie occidentalisée aux yeux des masses démunies. » (François Brune.) Non seulement elle cache la vérité dérangeante des rapports Nord/Sud, les causes de la misère et celles de la surexploitation de la nature, mais elle se fait le plus efficace soutien des multinationales qui s’enrichissent des conséquences et/ou du spectacle de la pauvreté. Travailleurs exploités, tourisme voyeur, industries polluantes, stockage de déchets létaux…

Agissons le 25 mars !

Lien vers la vidéo !

Il y a déjà deux ans, Résistance à l’agression publicitaire (RAP) a lancé un réseau international de lutte contre la publicité. Aujourd’hui, nous prenons l’initiative d’une journée mondiale annuelle d’action contre la propagande publicitaire, le 25 mars 2015, au Forum social mondial (FSM).

Ce jour-là, vous êtes toutes et tous individuellement ou collectivement invités à réaliser une action en écho à cet appel : bâcher, recouvrir des panneaux publicitaires, poétiser l’espace public…, et pourquoi ne pas faire de ces panneaux redécorés des arbres à palabre modernes !?

Vous pouvez prendre une photo devant un panneau devenu lieu de libre expression et d’expression artistique (tout en masquant l’annonce publicitaire). Quelques idées d’actions imaginées par RAP.

L’objectif est de rendre visible par toutes et par tous la contestation du système publicitaire au niveau mondial et de réclamer la liberté de réception (pendant de la liberté d’expression) pour tous en stoppant l’envahissement publicitaire.

Des participations et des contributions seront réalisées au FSM (prises de contact, conscientisation, travail de groupe pour dessiner les contours de cette journée mondiale d’action…). L’association vous invite dès maintenant à rejoindre le processus :

– en vous inscrivant sur le site internet : http://mondialisons.antipub.org ou http://globalize.antipub.org/

– en envoyant un courriel à mondialisons@antipub.org.

Cette campagne ne se fera pas sans vous ! L’addition des dons, même petits, nous permettra de financer ce projet ambitieux. Il vous suffit de faire un don sur notre site internet : http://rap.aiderenligne.fr/mondialisons-l-action-contre-la-pub.html

Encore mieux, vous pouvez adhérer à RAP et nous aider à agrandir nos rangs pour peser plus fortement dans le rapport de forces qui est déjà en train de s’enclencher : https://antipub.org/spip.php?article23

*****************************

2 – MACRON VA LAISSER DES MARQUES

Paris, le 12 février 2015

Objet : Problèmes liés aux articles 62 et 63 du projet de loi pour la croissance et l’activité

Madame la Ministre de l’Environnement, Monsieur le Ministre de l’Économie,

Dans le projet de loi pour la croissance et l’activité, dite « loi Macron », sont prévus les articles 62 et 63 en matière de publicités implantées dans l’emprise des stades de plus de 30 000 places assises et donnant sur la voie publique.

Ces deux articles sont incontestablement dangereux dans leurs argumentaires, comme dans leur rédaction. Ils montrent, qui plus est, une méconnaissance du code de l’environnement qui encadre la publicité extérieure dans le livre V : Prévention des pollutions, des risques et des nuisances.

L’article 62 permettrait ainsi de déroger au premier alinéa de l’article L581-9 du code de l’environnement, article qui impose le respect du décret n° 2012-118 du 30 janvier 2012 relatif à la publicité extérieure, aux enseignes et aux préenseignes, en matière d’emplacement, de surface et de hauteur des dispositifs publicitaires.

L’argument avancé dans ce projet de loi est un prétendu respect du cahier des charges pour les collectivités territoriales et les gestionnaires de stades en vue de l’Euro 2016. L’idée serait donc, pour un événement temporaire, de créer une loi permanente permettant d’augmenter les pollutions engendrées par la publicité extérieure et de rajouter une possibilité de dérogation qui est contraire à l’esprit du texte actuellement en vigueur, qui a, et c’est une des rares avancées du Grenelle, limité les dérogations qui étaient possibles avant 2012.

Cette proposition de loi est d’autant plus incompréhensible que le deuxième alinéa de l’article L581-9 permet déjà l’installation de dispositifs publicitaires de dimensions exceptionnelles à l’occasion de manifestations temporaires, installations soumises à autorisation par arrêté municipal. C’est donc exactement ce à quoi veut aboutir l’article 62 de la loi Macron, mais cette loi ajouterait à cette réglementation un facteur très aggravant : la permanence.

[Lire la suite
->https://antipub.org/spip.php?article386]

*****************************

3 – LANCEMENT D’UN GROUPE LOCAL R.A.P. À NANTES

Nantes, lundi 2 mars 2015, une réunion pour la création d’un groupe local de R.A.P. s’est tenue au B17, 17 rue Paul Bellamy. L’évènement avait été relayé sur divers agendas militants ainsi qu’aux personnes s’étant montrées intéressées lors de l’Alternatiba Nantes du 28 septembre 2014. Quinze participant(e)s vinrent à cette réunion pour laquelle deux membres de l’association nationale s’étaient déplacés.

A l’issue d’une présentation de R.A.P. et de son manifeste, un tour de table permit de cerner les attentes et les envies de tous ceux et toutes celles présent(e)s. Il est a noter que beaucoup semblaient particulièrement intéressé(e)s par l’impact de la publicité sur les enfants et se disaient prêts à s’investir particulièrement dans cette aspect de la lutte.

Une exposition des actions pouvant être menées ou ayant été menées par R.A.P. fut suivie d’une liste des apports que pouvait faire l’association nationale aux groupes locaux. L’aspect local de la lutte antipublicitaire fut aussi longuement abordé.

Cinq personnes se sont proposées pour assurer la coordination du groupe local et le contact avec l’association nationale. Une liste de diffusion locale a été créée et un site ne devrait pas tarder.

*****************************

4 – ACTION DES VEILLEURS DE NUIT LE 21 JANVIER 2015 À PARIS

Dans le cadre d’une semaine de mobilisation nationale du collectif des Veilleurs de Nuits, une poignée de membres de R.A.P. s’était donné rendez-vous à Paris, ce mercredi 21 Janvier aux alentours de 22h.

enseigne.jpg

Bravant le froid, ils déambulèrent le long de la rue de Rennes, éteignant des enseignes de magasins et recouvrant du mobilier urbain qui, sans leur intervention, serait resté allumé toute la nuit. Quelques réactions amusées ou de soutien égayèrent leur labeur et ils ne manquèrent pas de signer leurs actions en apposant des tracts expliquant leur démarche.

Rappelons que Les veilleurs de nuit réclament une loi réduisant drastiquement la triple pollution des dispositifs publicitaires lumineux : énergétique, mentale et visuelle et réclament en outre l’interdiction pure et simple des dispositifs publicitaires rétro-éclairés, déroulants et autres écrans vidéos publicitaires qui échappent jusqu’à maintenant à toute réglementation.

Sol_tres.jpg

Pollucion-un.jpg

*****************************

5 – GRENOBLE ENTAME UN GRAND PAS VERS LA LIBERTÉ DE RÉCEPTION DANS L’ESPACE PUBLIC

Pour la première fois dans une grande ville, une mairie décide de se passer de la rente issue de la pollution que représente l’affichage publicitaire. La municipalité de Grenoble ne renouvellera pas l’appel d’offre pour l’affichage publicitaire.

L’action de la ville de Grenoble tombe à pic. Fin septembre 2014, Ségolène Royal envisage publiquement la mise en place d’un chantier pour la reconquête des paysages et la place de la nature en ville. Le Ministère de l’Ecologie lance même un appel national à projets : « un habitant, un arbre ! ». La ville de Grenoble, elle, agit en remplaçant (en partie) les publicités par des arbres (1).

« Zéro panneau publicitaire [municipaux] grenoblois en juin 2015 »

2.051 mètres carrés de panneaux publicitaires disparaîtront définitivement de l’espace public grenoblois en 2015. La ville affirme aussi sa volonté de nettoyer définitivement la ville de la pollution publicitaire à Grenoble, de garantir la liberté de réception et de protéger les enfants. « La municipalité fait le choix de libérer l’espace public grenoblois de la publicité en développant les espaces d’expression publique et ne lance pas de nouvel appel d’offre pour de l’affichage publicitaire », Eric PIOLLE, maire de Grenoble.

L’association Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.) félicite la municipalité de Grenoble de faire en sorte que la ville soit « moins agressive » (2). L’agression publicitaire recule mais est encore présente sous d’autres formes (affiches publicitaires privées, mobiliers urbains des abris voyageurs,…). L’enlèvement des panneaux publicitaires municipaux ne signifie pas enlèvement des panneaux publicitaires « non municipaux » cependant, la première étape a été franchie.

Lire la suite

*****************************

6 – [VIDÉOS] LE PÈRE NOËL, CE FILS DE PUB ? ACTION À PARIS LE 20 DÉCEMBRE 2014

TV Bocal suivait l’action conjointe de RAP et de l’Église de la Très Sainte Consommation en ce samedi 20 décembre 2014

RAP – Le Père Noël : un fils de pub ?

Jean Depaix a aussi mis en ligne une vidéo

*****************************

7 – ACTUALITÉS PUBLICITAIRES

Pour vous tenir informés des actualités ayant trait à la publicité, RAP crée une nouvelle rubrique : « Actualités publicitaires ». Nous vous proposons une série d’articles parus récemment dans la presse ou sur la Toile. Délivrés avec ou sans commentaires et un peu en vrac, ils sont un petit florilège du « bruit » médiatique autour de cette question.

Actualités publicitaires #1 – 11 mars 2015

Actualités publicitaires #2 – 18 mars 2015

*****************************

***************INFORMATIONS DIVERSES***************

Toutes les informations que vous venez de lire sont publiques, nous vous invitons à les transmettre à toute personne susceptible d’être intéressée : faites circuler !

Pour tout renseignement (envoi d’un exemplaire de l’Antipublicitaire, notre publication papier, adhésion, etc.) merci de prendre contact avec :

R.A.P. (Résistance à l’agression publicitaire)
La Teinturerie
24, rue de la Chine
75020 Paris
tél. : 01 43 66 02 04 (tcp. : 01 43 66 03 10)
Courriels
RAP : contact@antipub.org
RAP Lille : contact.lille@antipub.org
RAP Toulouse : contact.toulouse@antipub.org
RAP Paris : contact.paris@antipub.org
RAP Nantes : contact.nantes@antipub.org

site internet : www.antipub.org

Adhésion : 25 euros
Adhésion petit budget : 10 euros
Adhésion très petit budget, RSA : 5 euros

Une permanence téléphonique est assurée les mardis et mercredis de 10 h
à 13 h (on pourra également nous joindre en dehors de ces horaires,
sans certitude de présence toutefois).

Pour nous rencontrer : calendrier au début de ce message,
renseignements supplémentaires à contact à antipub.org

COORDONNÉES UTILES :

Casseurs de pub
52 rue Crillon
BP 36003
69411 Lyon cedex 06
Tél. 04 72 00 09 82
http://www.casseursdepub.org

Paysages de France
(association qui lutte notamment contre l’affichage publicitaire
envahissant)
MNEI
5, place Bir-Hakeim, 38000 Grenoble
Tél. & tcp. 04 76 03 23 75
http://paysagesdefrance.org/

Le Publiphobe, association concurrente de R.A.P.
(diffusion d’une feuille sporadique par abonnement)
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris.
Tél. 01 45 79 82 44.

Les Brigades antipub (site d’actualité antipublicitaire et son forum)
www.bap.propagande.org

Planète antipub : La planète antipub reprend les actualités à partir des différents sites de l’écosystème anti-publicitaire français.
http://planete.antipub.org/

Pourquoi je suis antipub : Pour dire ou lire pourquoi l’on est antipub :
http://pourquoijesuis.antipub.org
______________________________________________

Pour vous désabonner de la liste Rap@Toile, procédez comme suit :

1. À partir de l’adresse avec laquelle vous êtes abonné à la liste, envoyez un message à sympa@antipub.listes.vox.coop
2. En objet du message, écrivez : unsubscribe rapatoile
3. Laissez le corps du message vide.

Laisser un commentaire