Cet été, les écrans fleurissent dans l’Eurométropole de Strasbourg (EMS)

Nous y sommes ! Les écrans publicitaires numériques ont débarqué à Strasbourg et ses communes voisines depuis la mi-juillet 2021, suite à la mise en place du Règlement Local de Publicité intercommunal (RLPi) voté en juin 2019 par la précédente mairie.
Ils devaient initialement être installés courant 2020, mais le coronavirus et la nouvelle municipalité ont freiné le processus, sans pour autant nous permettre d’y échapper !

Un exemple d’écran publicitaire numérique en cours d’installation dans l’EMS cet été

Malgré notre participation à l’enquête publique du RLPi traduisant un rejet des écrans numériques par la population [1], et notre pétition ayant recueilli plus de 1500 signatures [2], nous devons subir l’arrivée de ces nouveaux dispositifs.

Et ce, alors qu’au moment des élections municipales de 2020, la liste verte s’était engagée au niveau 2 du Pacte pour la Transition [3, 4], à savoir l’interdiction des écrans numériques publicitaires, ainsi que la limitation à 1 panneau non-lumineux et fixe de 2m² pour 2000 habitant·e·s, avec des affiches de 50x70cm maximum comme pour l’affichage d’opinion. Le niveau 1 correspondant à la rupture pure et simple du contrat de mobilier urbain (MU). [5]

Or, le RLPi ayant été validé en 2019, puis le contrat de MU renouvelé avec JCDecaux à la fin de cette même année, ces engagements n’étaient de toute façon pas possibles à tenir, puisque la réécriture du RLPi prendrait bien trop de temps, et que la modification ou suppression du contrat de MU devrait être compensée financièrement à hauteur d’une somme que la mairie et l’EMS ne peuvent (ni ne veulent) amortir.

RAP Strasbourg lance un avis de recherche pour recenser les nouveaux écrans

Ainsi, puisque nous avons la sensation de ne pas avoir été véritablement écouté·e·s, que nous avons reçu de fausses promesses, et que les instances actuellement en place semblent démunies face à la puissance des afficheurs [6], nous vous proposons de passer à l’action.

Revendiquez avec nous votre droit à la liberté de réception, et opposez-vous à ces technologies qui nous sont imposées.

  1. D’abord, vous pouvez nous aider à recenser la soixantaine d’écrans qui ont déjà été mis en place ou le seront bientôt, en nous envoyant vos photos sur notre adresse contact.strasbourg@antipub.org, en précisant la rue ou le nom de l’arrêt de transport en commun concerné.
  2. Ensuite, nous vous invitons à participer à notre prochaine action de recouvrement, spécifiquement dédiée aux panneaux numériques, qui se déroulera le jeudi 5 août, à partir de 18h30.
    Pour préparer celle-ci, nous nous retrouverons ce jeudi 29 juillet, également à 18h30, au parc de la Citadelle (près des terrains de basket).
  3. Enfin, nous projetons d’organiser un réseau de recouvrement, afin que ces dispositifs portent nos messages de protestation le plus souvent possible.
    Ainsi, si vous avez repéré un écran proche de chez vous, vous pouvez en devenir le parrain ou la marraine ! Votre rôle (qui pourra bien sûr être partagé à plusieurs) sera alors de vous assurer que votre filleul soit régulièrement couvert.
    Nous discuterons ensemble de cette idée et de ses modalités pendant la réunion du 29 juillet et l’action du 5 août.

Rejoignez le mouvement ! Stop Pub Vidéo ! [7]

Un panneau publicitaire digital pour promouvoir la technologie du même nom, à l’arrêt Lyon Pasteur

[1] Tribune RAP Strasbourg : résultats de notre questionnaire soumis aux Strasbourgeois·es en amont de l’enquête publique du RLPi, et tableau de nos observations, dans les ressources en fin d’article.
[2] Pétition “Pour l’interdiction des publicités numériques dans l’Eurométropole de Strasbourg”
[3] Pacte pour la Transition, porté par le collectif Porte-Voix
[4] Pacte signé par la liste Strasbourg écologiste et citoyenne
[5] Mesure #22 du Pacte : Limiter la place de la publicité dans l’espace public
[6] Confinement : RAP Strasbourg toujours au front ; article faisant état des problématiques locales actuelles en matière de pollution publicitaire.
[7] Pourquoi dire stop aux écrans publicitaires ?