Communiqué – Résistance à l’Agression Publicitaire se met à la publicité

15/04/2018
Communiqu
é de presse

Résistance à l’Agression Publicitaire se met à la publicité

 

Ce dimanche 15 avril 2018, le groupe parisien de Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) a profité des sucettes JCDecaux, vides depuis le 1er janvier, pour faire la publicité de la concertation publique relative à la révision du Règlement local de publicité (RLP). 1000 affiches invitant les citoyens à y participer ont été apposées sur ces supports qui auraient dû être démontés depuis le 20 février.
 
Pour remédier au manque de communication de la mairie de Paris concernant la concertation publique relative à la révision du RLP, le groupe local parisien de R.A.P a organisé ce dimanche une opération de réappropriation des sucettes JCDecaux. L’objectif de l’action est d’inviter les citoyens à y participer. Paris a en effet pour objectif d’autoriser dans les rues les écrans numériques publicitaires, actuellement interdits. Cela rentre en contradiction avec l’adoption par la mairie d’un Plan Climat Air Énergie qui se veut ambitieux1.

 En effet, les télévisions publicitaires géantes que la ville entend autoriser pour « initier l’introduction de technologies nouvelles » sont tout sauf compatibles avec ces objectifs :
– énergivores : elles consomment jusqu’à 14 fois plus d’énergie que les panneaux classiques ;
– polluantes : elles demandent plus de ressources pour leur fabrication (terres et métaux rares…) ;
– agressives : lumineuses et animées, elles captent irrésistiblement nos regards ;
– mercantiles : elles augmentent les incitations permanentes à consommer.
 
R.A.P. Paris a donc décidé de faire une campagne de publicité pour rendre à ce mot son étymologie : rendre publique une information, et proposer aux Parisiens et Parisiennes de réclamer la sobriété publicitaire.


Notes

1 – Parmi les objectifs annoncés : une diminution des émissions de gaz à effet de serre, des économies d’énergie, une réduction de la place de l’automobile, l’instauration d’une consommation « responsable », moins génératrice de déchets

Télécharger les photos de R.A.P. à usage libre