Nov 26 2013

Compte rendu de l’action parisienne contre les écrans publicitaires à Bastille le samedi 23 novembre 2013

Le_mobilier_urbain_tr_s_intelligent_et_convivial.jpg

* Déroulé

Résistance à l’Agression Publicitaire avait donné rendez-vous place de la Bastille, à 14h, près d’un prototype de mobilier urbain dit intelligent : un abri voyageur de l’entreprise JC Decaux et doté d’un écran publicitaire.
Ce rassemblement avait pour objectif de re-décorer ce mobilier urbain publicitaire en abri voyageur convivial et de dénoncer l’arrivée des écrans publicitaires dans l’espace public.

À 14h, les participants et participantes ont découvert le retrait de ce dispositif et la remise en place de l’abri voyageur. Une riveraine nous a informé qu’il avait été enlevé quelques jours avant l’action.
Était-ce car les antipubs étaient en route pour le redécorer ou un pur fruit du hasard ? Nous ne le saurons jamais.

Malgré le retrait de ce dispositif que nous devions re-décorer, cette action contre les écrans publicitaires a été une réussite !
Entre 14h à 16h, une quarantaine de personnes ont participé à la re-décoration de l’abri voyageurs et ont fait signer la pétition nationale contre les écrans.
La re-décoration de l’abri voyageur a consisté en la pose de branchage de lierre et autres, d’affiches « 500 euros par an et par habitant, la pub est plus chère que l’écotaxe», « Non aux écrans pubs dans l’espace public », « JC Decaux sort ses crocs pour manger votre temps de cerveau disponible », « Danger écrans publicitaires », de dessins, de ballons de différentes couleurs.

Le_mobilier_urbain_tr_s_intelligent_et_convivial_2_.jpg

Passantes et passants prenaient en photo l’abri-voyageur redécoré, coloré et informatif.

Des signatures ont été obtenues pour la pétition lancée ce jour. Cette pétition invite Philippe Martin, ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, à changer la loi pour interdire les écrans publicitaires.

Un groupe de militantes et militants ont réalisé une saynète dans laquelle figurait le loup JC DESCROCS.
Le Règlement Local de Publicité ne permet pas aux écrans publicitaires de grignoter l’espace public. Mais les groupes de pression des publicitaires sont très actifs. La saynète s’inspirait de cette situation. Toutes et tous criaient au loup pour prévenir du danger.

Un nouveau milieu de lutte contre les écrans publicitaires est apparu dans l’espace public et ce n’est qu’un début.

* Nombre de participants : 40 personnes

* Police : Présence bienveillante sans problème. L’action est légaliste

* Revue de presse : Le Parisien (article du dimanche 24 novembre 2013), Télé bocal
http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/les-antipubs-rhabillent-un-abribus-24-11-2013-3343877.php
* Photos de l’action:
http://www.flickr.com/photos/oeil-de-la-ville/

* Audio et vidéos de l’action
A venir.

Laisser un commentaire