Jan 11 2007

l’Alliance pour la planète contre l’éco-blanchiment

Présentation de l’atelier « Publicité et Environnement » de l’Alliance pour la planète. Janvier 2007

Notre constat : de plus en plus de publicités font une utilisation abusive et mensongère de l’argument écologique en vantant les qualités écologiques d’activités et de produits en réalité polluants. Cet usage abusif trompe le consommateur sur la réalité du produit et vient à l’encontre des efforts des associations pour l’inciter à consommer de manière plus responsable.

Cela s’appelle faire du blanchiment écologique (voir la définition et les méthodes des entreprises).

Ces comportements sont possibles à cause de l’insuffisance du contrôle de la publicité effectué par le BVP (voir notre expertise et nos critiques).

Nos objectifs :

Mettre fin à l’usage infondé de l’argument écologique dans les publicités.
Obtenir une limitation et un encadrement des publicités pour les produits les plus polluants ou les plus énergivores.
Obtenir une réforme en profondeur du système de contrôle des publicités.
Obtenir à cet effet la mise en place d’un organisme public indépendant doté de l’autorité et des moyens nécessaires pour sanctionner les dérives de la publicité, notamment en matière d’environnement.
Obtenir un changement de comportement des annonceurs et des publicitaires.
Faire prendre conscience de l’impact général de la publicité sur l’environnement : surconsommation, pollution, incitation à des comportements non écologiques.

Les publicités commentées : afin d’interpeller le secteur publicitaire (BVP, annonceurs, agences publicitaires et de communication, régies publicitaires) sur ses pratiques, nous mettons en ligne sur ce site Internet des publicités qui nous semblent emblématiques et que nous commentons en nous fondant sur la propre déontologie professionnelle du secteur publicitaire, ainsi que sur des documents scientifiques et toute preuve utile.

Nos propositions de réformes : nous réfléchissons actuellement à des propositions de réformes qui permettraient que nos objectifs soient pris en compte, notamment par le biais d’une réglementation plus contraignante.

Laisser un commentaire