Publicité et malbouffe le gouvernement s’incline devant les lobbies

Médiapart révèle dans cet article comment le gouvernement est complètement à la solde des lobbies de la malbouffe

Nous notons que les recommandations des experts de la santé sont notamment « L’interdiction de l’utilisation de tous supports publicitaires à destination des moins de 16 ans pour des aliments classés D ou E selon Nutri-Score.

La réglementation du marketing et l’interdiction des communications commerciales aux aliments moins favorables au plan nutritionnel, ainsi que les ventes promotionnelles (vente avec prime, vente par lots, jeux promotionnels). Cette recommandation couvrant la publicité à la télévision, au cinéma, à la radio et sur Internet de 7 heures à 22 heures.« 

Et qu’une fois passé devant l’interministériel de la santé  » Une « corégulation » pour réduire l’exposition des enfants et des adolescents à la publicité pour des aliments et boissons non recommandées.« 

Comme le dit l’Ania « aucun engagement sur la réduction de la publicité alimentaire dans les programmes pour enfants« 

Résistance à l’agression publicitaire appelle ce gouvernement comme ceux qui le précédent à revenir à la raison et d’écouter les experts de la santé plutôt que ceux de la malbouffe.