Oct 31 2012

RAP@Toile N° 108 – Octobre 2012

************** RAP-À-TOILE N° 108 – OCTOBRE 2012 *****************

R.A.P.-A-TOILE a pour vocation de faire connaître les diverses approches de la lutte antipublicitaire sans pour autant adhérer à toutes les opinions et idées d’actions formulées, dont elle laisse la responsabilité à leurs auteurs.

*****************************

Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire :

Du 12 au 26 octobre PARIS] : Actions quotidiennes des [Reposeurs

18 octobre [PARIS] :L’association Adéquations a le plaisir de vous rappeler le prochain rendez-vous qu’elle propose à Paris :
« La santé et l’environnement, à travers l’obsolescence programmée, le greenwashing, le publisexisme »
Le jeudi 18 octobre 2012 à partir de 18H30 au café associatif Le Petit Ney, 10 Avenue Porte de Montmartre, 75018 Paris. En savoir plus.

21 octobre [TOULOUSE] : Stand Paysages de France à la Foire Bio du Grand Toulouse
7° Foire Bio du Grand Toulouse, dimanche 21 octobre 2012 à la base de loisirs de La Ramée à Tournefeuille.

22 octobre PARIS] : Délibéré du premier procès des [Déboulonneurs contre les écrans publicitaires.

23 octobre [PARIS] : Procès de trois personnes poursuivies par le parquet, Médias Transport et la RATP pour cassage de nombreux écrans publicitaires lumineux du métro en 2010. Palais de justice de Paris, 10e chambre correctionnelle à 9 heures.

24 novembre PARIS] : Action des Déboulonneurs. Plus d’informations, bientôt sur leur [site.

*****************************

SOMMAIRE :

1 – PUBLICITÉ, LE RETOUR EN GRÂCE ? VRAIMENT ?
2 – LES REPOSEURS
3 – PLANÈTE ANTIPUB
4 – POURQUOI JE SUIS ANTIPUB
5 – APPEL À SOUTENIR LES DÉBOULONNEURS
6 – NUIT DES PUBLIPHOBES – SUCCÈS

*****************************

1 – PUBLICITÉ, LE RETOUR EN GRÂCE ? VRAIMENT ? – Par RAP

Depuis 2004 l’agence Australie commande un sondage sur la perception de la publicité par les Françaises et les Français.
Si depuis les premières vagues de cette étude, les chiffres ont toujours empirés pour les publicitaires, 2012 semble voir l’image de la publicité embellir… C’est en tout cas ce que tentent de démontrer l’agence Australie et certains commentateurs.

À lire certains titres de presse, la 9e étude TNS Sofres – Australie « Publicité et Société » conduirait à penser que les Françaises et les Français aiment à nouveau la publicité.

En effet, sur des indicateurs importants, l’image négative régresse : les sondés étaient 81% à trouver la publicité envahissante, 57 % à la trouver agressive, et 53 % à la trouver dangereuse en 2011. Ces chiffres sont maintenant respectivement de 76 % (-5 points), 54 % (-3) et 50 % (-3).
Et sur les items positifs, les chiffres augmentent : l’image distrayante de la publicité est passée de 46 % à 51 % (+5 points), quand l’image convaincante est passée de 43 % à 48 % (+5).

Ces chiffres font pousser des cris de victoire à l’agence Australie et probablement à toute la profession qui, si elle est intéressée par l’étude, n’aime que moyennement se voir rappeler chaque année que son métier est très mal perçu par les cibles que nous sommes.

Ainsi Australie se félicite que les sondés ne soient que 85 % à dire que la publicité a augmenté. Ils étaient certes 94 % en 2011. Une baisse de 9 points qui est « du jamais vu depuis 2004 » selon l’agence.
Dans le même temps ils ne sont plus que 81 % à dire qu’il y a trop de publicité, alors qu’ils étaient 84 % l’an dernier.

De même lorsque l’on demande aux sondés s’ils trouvent de l’intérêt dans la publicité, ils sont 24 % (+3 points par rapport à 2011) à répondre positivement. On voit là encore la profession s’esbaudir face à un tel engouement des sondés. D’autant que l’intérêt des journaux télévisés a perdu 2 points dans le même temps, c’est dire si l’augmentation de l’intérêt de la publicité est importante. À y regarder de plus près, les journaux télévisés sont trouvés intéressants par 78 %. Mais l’important pour la profession, c’est que la publicité augmente et le journal télévisé baisse…

Autre point, sur l’utilité de la publicité. Les sondés sont 27 % à la trouver inutile et désagréable, 18 % à la trouver agréable, mais pas utile, 37 % à la trouver utile, mais pas agréable, et 18 % à la trouver utile et agréable.
De ces chiffres, TNS Sofres fait des compilations pour montrer que 73 % des sondés trouvent la publicité utile et / ou agréable, et que 55 % la trouve utile – bien que pas forcément agréable.
Étrangement, l’institut de sondage ne compile pas les sondés qui trouve la publicité désagréable. On atteindrait certes le chiffre « désagréable » de 64 %…

Enfin, d’après cette étude, la publiphobie recule. Ils étaient 37 % en 2011 à avoir une très mauvaise image de la publicité (donc considérés comme « publiphobes » par l’étude), contre 32 % en 2012. Néanmoins, les publiphiles stagnent à 13 %. Ce sont donc les « neutres vis-à-vis de la publicité » qui récupèrent les publiphobes, pour atteindre 55 % de l’échantillon.

Récapitulons : nous avons donc 3/4 des sondés qui trouvent la publicité envahissante, la moitié qui la trouve dangereuse et agressive. 8 sondés sur 10 trouvent qu’il y a trop de publicité, 6 sur 10 la trouvent désagréable, 7 sur 10 n’y trouvent pas d’intérêt. Et à peine plus de 1 sondé sur 10 trouve que l’image de la publicité est bonne.

Si la publicité est certes mieux perçue – et encore, rappelons ici que dans tous sondages il y a une marge d’erreur de + ou – 5 points, donc une augmentation ou une diminution de 2 ou 3 points est rarement significative – les publicitaires ont encore énormément de travail pour que leur profession soit appréciée, voire aimée.

Cette étude tend, pour la 9e année consécutive, à démontrer qu’une majorité de la population est réfractaire au système publicitaire. Il serait temps que les pouvoirs publics prennent cette donnée en compte dans leurs politiques futures. Car tant que les professionnels dicteront les lois à faire passer au législateur, la publicité sera perçue comme envahissante, dangereuse, agressive, sans intérêt et désagréable.

Lire en ligne

*****************************

2 – LES REPOSEURS

Depuis le samedi 13 octobre jusqu’au vendredi 26 octobre, une action massive est organisée dans le métro parisien par un nouveau collectif, les Reposeurs, pour demander la suppression des supports publicitaires et les remplacer par des panneaux de 2m²avec affiches de 50 cm x 70 cm.
L’action est non violente et non dégradante. Voir la vidéo explicative.

On peut aussi signer la pétition.

On pourra rencontrer les Reposeurs tous les jours jusqu’au 26 octobre, de 18h à 20h, place de la Sorbonne.

À noter que ce mode d’action a été repris samedi 13 octobre à Bayonne.

*****************************

3 – PLANÈTE ANTIPUB – Par RAP

Pour se tenir au courant de l’actualité antipublicitaire, RAP lance une planète antipub : La planète antipub reprend les actualités à partir des différents sites de l’écosystème anti-publicitaire français. Les contenus engagent leurs auteurs, ce site n’effectuant qu’une agrégation de ces contenus. L’import du contenu des sites en question se fait automatiquement. Nous ne modérons pas le contenu agrégé à priori.

http://planete.antipub.org/

*****************************

4 – POURQUOI JE SUIS ANTIPUB – Par RAP –

Si l’envie vous prend de dire pourquoi vous êtes antipub, ou pour lire pourquoi d’autres le sont, rendez-vous à :

http://pourquoijesuis.antipub.org/

Si vous trouvez des raisons qui vous plaisent, faites les remonter dans le classement en votant pour celles-ci.

*****************************

5 – APPEL À SOUTENIR LES DÉBOULONNEURS

Le 8 octobre dernier, les Déboulonneurs avaient un procès pour leur 50e action.. Pour les aider à assurer leur défense, RAP lance un appel à don.

Il manque environ 2000 euros aux Déboulonneurs pour payer les frais de justice. Il est très important de les soutenir pour que le mouvement de désobéissance civile puisse se poursuivre. Merci à vous !

*****************************

6 – NUIT DES PUBLIPHOBES – SUCCÈS !

Le 22 septembre dernier RAP organisait la première Nuit des Publiphobes au centre culturel La Clef, 34 rue Daubenton à Paris.

Outre la rencontre avec différentes associations et collectifs antipub (Collectif contre le Publisexisme, Déboulonneurs, RAP), une exposition d’affiches de Casseurs de Pub était visible, et nous avons projeté différents documentaires :
Pourrier de Suzanne Körösy
Tous Manipulés de la Radio Télévision Suisse
Réifiées des Sylvie Travaglianti (montage approchant de la version diffusée le 22 septembre)

Entre 80 et 100 personnes se sont déplacées, remplissant la salle à son maximum.

L’opération a donc connu un franc succès, nous incitant à en organiser une l’année prochaine.

*****************************

***************INFORMATIONS DIVERSES***************

Toutes les informations que vous venez de lire sont publiques, nous vous invitons à les transmettre à toute personne susceptible d’être intéressée : faites circuler !

Pour tout renseignement (envoi d’un exemplaire de l’Antipublicitaire, notre publication papier, adhésion, etc.) merci de prendre contact avec :

R.A.P. (Résistance à l’agression publicitaire)
La Teinturerie
24, rue de la Chine
75020 Paris
tél. : 01 43 66 02 04 (tcp. : 01 43 66 03 10)

site internet : www.antipub.org

Adhésion : 25 euros
Adhésion petit budget : 10 euros

Une permanence téléphonique est assurée les mardis et mercredis de 10 h
à 13 h (on pourra également nous joindre en dehors de ces horaires,
sans certitude de présence toutefois).

Pour nous rencontrer : calendrier au début de ce message,
renseignements supplémentaires à contact à antipub.org

COORDONNÉES UTILES :

Casseurs de pub
52 rue Crillon
BP 36003
69411 Lyon cedex 06
Tél. 04 72 00 09 82
http://www.casseursdepub.org

Paysages de France
(association qui lutte notamment contre l’affichage publicitaire
envahissant)
MNEI
5, place Bir-Hakeim, 38000 Grenoble
Tél. & tcp. 04 76 03 23 75
http://paysagesdefrance.org/

Le Publiphobe, association concurrente de R.A.P.
(diffusion d’une feuille sporadique par abonnement)
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris.
Tél. 01 45 79 82 44.

Les Brigades antipub (site d’actualité antipublicitaire et son forum)
www.bap.propagande.org

Planète antipub : La planète antipub reprend les actualités à partir des différents sites de l’écosystème anti-publicitaire français.
http://planete.antipub.org/

Pourquoi je suis antipub : Pour dire ou lire pourquoi l’on est antipub :
http://pourquoijesuis.antipub.org

******************************

Pour vous désabonner de la liste de cette lettre d’information, répondez simplement à ce courriel en tapant dans le corps de texte : « désabonnement ».

Laisser un commentaire