RAP@Toile N° 110 – Février 2013

************** RAP-À-TOILE N° 110 – FÉVRIER 2013 *****************

R.A.P.-A-TOILE a pour vocation de faire connaître les diverses approches de la lutte antipublicitaire sans pour autant adhérer à toutes les opinions et idées d’actions formulées, dont elle laisse la responsabilité à leurs auteurs.

*****************************

Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire :

8 février [BRUXELLES] : L’objectif, c’est, pour une soirée, de s’approprier l’espace public et de répandre le message « Faites l’amour, pas les magasins » au moyen de notre bonne humeur, d’affiches placées à bon escient, d’attentats poético-créatifs en tous genres.
Une ballade nocturne dans Bruxelles, tous de rouges vêtus (pour les plus timides et/ou les fashion addicts, on accepte la tache rouge chic et discrète), armés d’affiches et de flyers, de bonne humeur !!
RDV 21h00 Gare Centrale ! Parcours à déterminer
Code vestimentaire : déclinaisons de rouges et roses

25 février [PARIS] : procès des déboulonneurs pour barbouillage et refus de prélèvement ADN.
RDV à 13H30 4, boulevard DU Palais, devant la 12e chambre correctionnelle (venir une heure avant)
Plus d’informations à venir sur le site des déboulonneurs

25 février [PARIS]Réunion publique d’information avec les déboulonneurs et les témoins aux procès (sous réserve) :
Medhi Khamassi (chercheur en neuroscience)
Catherine Bourgain (généticienne)
Claude Got (professeur de santé publique)
RDV à 20h à la mairie du 2e arrondissement : 8, rue de la Banque 75002 Paris.

27 février [PARIS] : Organisation par RAP d’un débat sur la publicité et internet. Plus de détails à venir.
Mairie du IIe arrondissement : 8, rue de la Banque – 75002 Paris.
À partir de 19h30.

14 mars [BREST] : intervention de François Brune à la faculté de lettres de Brest, sur le thème « Idéologie médiatique et Résistance culturelle ».
Adresse : 20, rue Duquesne à Brest
À partir de 18h

6 avril [PARIS] : Manifestation contre l’affichage publicitaire, le samedi 6 avril 2013 après-midi, dans le centre de Paris. (détails à venir)

*****************************

SOMMAIRE :

1 – NOUVEAU COLLECTIF CONTRE UN PANNEAU À PARIS 20
2 – LA LIBERTÉ DE RÉCEPTION FAIT-ELLE UN PAS EN AVANT SUR INTERNET ?
3 – TRIBUNE DE RAP SUR BASTAMAG ET REPORTERRE
4 – RÉCIT DE LA GRAND-MESSE À LA CONSOMMATION DU 22 DÉCEMBRE 2012
5 – NOUVEL ARRÊTÉ DÉCRÉTANT L’EXTINCTION DES LUMIÈRES DES MAGASINS LA NUIT

*****************************

1 – NOUVEAU COLLECTIF CONTRE UN PANNEAU À PARIS 20

Les habitants du 61, rue Olivier Métra ont découvert fin janvier un trou dans le jardin de la résidence. Ils ont finalement découvert que leur bailleur social, la RIVP, avait décidé, sans les consulter, de faire poser un panneau de 8m².
Comme pour les habitants de la rue Demarquay, RAP soutient leur lutte, et relaye leur pétition.

Signer la pétition.

NOUS, habitants du 61 rue Olivier Métra 75020, non informés par notre bailleur la RIVP (Régie Immobilière de la Ville de Paris) de l’installation imminente d’un panneau publicitaire de 4x2m (8m²) dans notre jardin, considérant que la liberté de réception, pendant du droit à la liberté d’expression (article 11 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen – 1789), se trouverait ainsi bafouée, nous disons :

STOP à la sollicitation mercantile au sein de notre lieu de vie !

Nous entendons légitimement pouvoir jouir des parties privatives et collectives du groupe locatif social où nous sommes locataires sans être exposés à l’intrusion d’indécentes incitations à la consommation et sans être l’objet captif d’un marché entre tiers.

STOP à l’atteinte de notre qualité de vie et à la destruction de notre environnement !

Nous refusons la présence – sous nos fenêtres – d’un panneau générateur de nuisances visuelles. En accord avec l’article 2 de la Charte de l’environnement : « toute personne a le devoir de prendre part à la préservation et à l’amélioration de l’environnement », nous nous opposons à l’implantation d’un équipement publicitaire de 4x2m (8m²) susceptible de menacer la survie ou d’entraîner l’abattage d’arbre et d’arbustes si rares dans Paris.

STOP à la multiplication des panneaux publicitaires sur le chemin des écoles (lycées, collèges, primaires, maternelles)

Nous pensons que nos enfants ont le droit de grandir sans subir davantage d’agressions visuelles sous forme d’incessants stimuli, alors même que la majorité d’entre eux n’ont pas encore acquis la capacité d’émettre un avis critique sur les produits qu’on leur donne à voir et à revoir.

Pour eux, nous voulons le strict respect du droit de ne pas recevoir !!

Enfin, nous appelons nos voisins, riverains, parents d’élèves et tous ceux et celles qui se sentent concerné (es) et solidaires, à signer cette pétition.

picture-6.jpg

Un peu d’histoire…

En 1981, il y a plus de 30 ans, il y avait ici un terrain vague et plusieurs bâtiments insalubres. Dans le cadre d’une opération de réhabilitation, les architectes Alain Beauty, Philippe Rocca et Alex Wiesengrun remportèrent l’appel d’offre pour une originale construction d’ateliers d’artistes et la rénovation des appartements anciens situés sur la rue Levert.

Cette réalisation architecturale remporta un vif succès et fut saluée par de nombreuses revues d’architecture. L’escalier en colimaçon a été positionné de telle manière que la lumière, au fil des saisons, engendre souvent de magnifiques ombres et silhouettes. Pendant plusieurs années, il ne fut pas rare de voir des professionnels ou des amateurs prendre des photos. Il y eu même des tournages de films !
L’opération architecturale permit également la création d’une oeuvre artistique intégrée dans le grand mur à la droite de la porte d’entrée. Au fil des années, cette oeuvre en céramique, signée par Olivier Gaspary et représentant une main de géant, devint un symbole pour la rue Olivier Métra.
Aujourd’hui, face à l’impossibilité d’installer un panneau publicitaire par-dessus cette oeuvre, nous constatons que notre bailleur en a accepté l’installation sous un arbre magnifique, masquant ainsi la vue sur le jardin, brisant le point de vue sur l’escalier en colimaçon. Ce choix est pour nous un acte sans conscience qui, hélas, nous semble uniquement motivé par le fait que ce carrefour représente un espace urbain très rentable dans l’esprit de ceux qui s’intéressent tant à la monétisation de nos regards.

La main de géant nous a protégé pendant 30 ans de toute invasion publicitaire. Aujourd’hui, le géant a besoin de vos mains pour inscrire votre refus de cautionner l’installation de ce panneau publicitaire, qui résonne au fond de nos têtes comme un hold-up dans l’espace de nos villes !

*****************************

2 – LA LIBERTÉ DE RÉCEPTION FAIT-ELLE UN PAS EN AVANT SUR INTERNET ?

Communiqué de presse 04/01/2013

Dans l’après midi de jeudi 03 janvier 2013, le fournisseur d’accès internet (FAI) Free a annoncé l’apparition d’une nouvelle option dans la freebox permettant de bloquer la publicité par défaut sur l’accès à Internet qu’il fournit à ses clients.

L’entreprise Illiad, par cette action, engage malgré elle un débat sur l’agression visuelle que subit l’internaute pendant sa navigation. Cette nouvelle fonctionnalité, bien que probablement développée dans le cadre d’un rapport de force contre Google, montre qu’il est politiquement et techniquement possible de mettre en place des outils permettant le respect de la liberté de recevoir ou non de la publicité sur Internet pour le plus grand nombre.

L’association Résistance à l’Agression Publicitaire défend le droit des Internautes de choisir de recevoir ou non des messages publicitaires sur Internet. C’est la première fois qu’un acteur du web met en place une solution de blocage de publicités activée par défaut : cette fonctionnalité va dans le bon sens, protégeant les Internautes de l’agression publicitaire tout en permettant à chacun de la désactiver en quelques clics.

Cependant, l’association R.A.P. regrette que cette nouvelle option soit partiale et que la liste des publicités ciblées soit contrôlée par l’entreprise Free et impossible à modifier pour l’utilisateur. RAP appelle les développeurs des navigateurs à intégrer un bloqueur de publicité par défaut afin de permettre un blocage plus fin et personnalisé qui ne soit pas contrôlé par le fournisseur d’accès à Internet.

Bien que consciente des problèmes économiques que cette nouveauté peut engendrer pour certains sites de presse en ligne, Résistance à l’Agression Publicitaire trouve cette démarche intéressante car elle amène à protéger un très grand nombre d’internautes de la publicité imposée et à réduire le gaspillage de bande passante générée par cette dernière.

Il existe de plus de nombreux autres modèles économiques sans publicité. Par exemple, Wikipédia est l’un des sites les plus consultés au monde et est en partie financé par ses contributeurs. Ou encore, Médiapart et @rret sur images fonctionnent sur un modèle d’abonnement communautaire.

*****************************

3 – TRIBUNE DE RAP SUR BASTAMAG ET REPORTERRE

RAP a écrit une tribune pour ouvrir le débat sur la publicité sur internet. On la retrouvera :
– soit sur Bastamag « Un autre web, sans pub, est possible » : http://www.bastamag.net/article2903.html
– soit sur Reporterre « Halte à la publicité sur Internet ! » : http://reporterre.net/spip.php?article3782

*****************************

4 – RÉCIT DE LA GRAND-MESSE À LA CONSOMMATION DU 22 DÉCEMBRE 2012

L’action de l’Église de la très sainte consommation et de Résistance à l’agression publicitaire du samedi 22 décembre 2012 à 14h était très conviviale.

Le lieu : Sur les Champs-Élysées. Départ du drugstore Publicis.

Déroulé : Le rassemblement a débuté vers 14h25. Le gong sonna et frère Kristo commença à parler.
Nous avons commencé avec quelques prières dont « Publicis » devant leur siège social.
Après quoi, les plus fidèles adeptes de l’Église de la Très sainte Consommation sont allés faire du lèche-vitrine au sens propre du terme. Les policiers sont intervenus à ce moment là pour les empêcher de continuer.
Après une prière, nous avons donc continué la déambulation pour aller vers d’autres magasins des Champs-Élysées (de malbouffe, de voitures, de fringues, de modes,…). Chaque thème avait sa prière. Vous pouvez les trouver ici : http://www.consomme.org/telechargements/missel.pdf

· Presse/Radios
France Info, dimanche 23/12/2012 au matin :

A venir, reportage dans l’émission zoom-écologie de FPP.

· Vidéos sur le web :

http://www.youtube.com/watch?v=_Huet-4NM1k

http://www.youtube.com/watch?v=XJW1jPPj8io&list=UUqO1PwsQzY515oUmnwTB41A

· Photos :

IMG_1915.jpg

IMG_1894.jpg

IMG_1822.jpg

IMG_1964.jpg

IMG_2071.jpg

Remarques : L’action était sympathique. Malgré notre petit nombre, on bien rigolé.
Faits particuliers : Les policiers nous ont encerclé et empêché de faire du «lèche-vitrine » alors que tout le monde le fait pour Noël.
Ils nous ont accompagné tout au long du pèlerinage sur les Champs-Elysées.

*****************************

5 – NOUVEL ARRÊTÉ DÉCRÉTANT L’EXTINCTION DES LUMIÈRES DES MAGASINS LA NUIT

Le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie a émis, le 25 janvier dernier, un arrêté ministériel encadrant le fonctionnement de l’éclairage des bâtiments non résidentiels afin de limiter les nuisances lumineuses et les consommations d’énergie. Il entrera en vigueur le 1er juillet 2013

Celui-ci stipule notamment :
« Les éclairages intérieurs de locaux à usage professionnel sont éteints une heure après la fin de l’occupation de ces locaux.
Les illuminations des façades des bâtiments sont éteintes au plus tard à 1 heure.
Les éclairages des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition sont éteints au plus tard à 1 heure ou une heure après la fin de l’occupation de ces locaux si celle-ci intervient plus tardivement. »

Les magasins et les bureaux devront donc être éteints une heure après la fin de leur activité à partir du 1er juillet 2013. Les façades des bâtiments ne pourront plus être éclairées après 1h du matin.

Il est à noter que depuis le 1er juillet 2012 les enseignes et les publicités lumineuses (à l’exception de celles éclairées par projection ou transparence supportées par le mobilier urbain et des publicités numériques supportées par le mobilier urbain) sont déjà soumises à ce type de règlementation. Les articles R581-35 et R581-59 obligent ces deux types de nuisances à l’extinction entre 1h et 6h du matin.

Force est de constater que ces règles ne sont pas appliquées faute de moyens alloués pour le contrôle.

Chiche de le faire appliquer aussi aux panneaux lumineux, aux ecrans publicitaires au mobilier urbain et aux enseignes lumineuses ! La pollution lumineuse et le gaspillage énergétique est en grande partie causée par ces dispositifs !

*****************************

***************INFORMATIONS DIVERSES***************

Toutes les informations que vous venez de lire sont publiques, nous vous invitons à les transmettre à toute personne susceptible d’être intéressée : faites circuler !

Pour tout renseignement (envoi d’un exemplaire de l’Antipublicitaire, notre publication papier, adhésion, etc.) merci de prendre contact avec :

R.A.P. (Résistance à l’agression publicitaire)
La Teinturerie
24, rue de la Chine
75020 Paris
tél. : 01 43 66 02 04 (tcp. : 01 43 66 03 10)

site internet : www.antipub.org

Adhésion : 25 euros
Adhésion petit budget : 10 euros
Adhésion très petit budget, RSA : 5 euros

Une permanence téléphonique est assurée les mardis et mercredis de 10 h
à 13 h (on pourra également nous joindre en dehors de ces horaires,
sans certitude de présence toutefois).

Pour nous rencontrer : calendrier au début de ce message,
renseignements supplémentaires à contact à antipub.org

COORDONNÉES UTILES :

Casseurs de pub
52 rue Crillon
BP 36003
69411 Lyon cedex 06
Tél. 04 72 00 09 82
http://www.casseursdepub.org

Paysages de France
(association qui lutte notamment contre l’affichage publicitaire
envahissant)
MNEI
5, place Bir-Hakeim, 38000 Grenoble
Tél. & tcp. 04 76 03 23 75
http://paysagesdefrance.org/

Le Publiphobe, association concurrente de R.A.P.
(diffusion d’une feuille sporadique par abonnement)
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris.
Tél. 01 45 79 82 44.

Les Brigades antipub (site d’actualité antipublicitaire et son forum)
www.bap.propagande.org

Planète antipub : La planète antipub reprend les actualités à partir des différents sites de l’écosystème anti-publicitaire français.
http://planete.antipub.org/

Pourquoi je suis antipub : Pour dire ou lire pourquoi l’on est antipub :
http://pourquoijesuis.antipub.org

******************************

Pour vous désabonner de la liste de cette lettre d’information, répondez simplement à ce courriel en tapant dans le corps de texte : « désabonnement ».

Laisser un commentaire