Nov 07 2014

RAP@Toile n°120 – Novembre 2014

************** RAP@Toile N° 120 – NOVEMBRE 2014 *****************

logoR-A-P.jpg

RAP@Toile a pour vocation de faire connaître les diverses approches de la lutte antipublicitaire sans pour autant adhérer à toutes les opinions et idées d’actions formulées, dont elle laisse la responsabilité à leurs auteurs.

*****************************

Les rendez-vous de RAP et de la lutte antipublicitaire :

13-14-15-16 novembre [Paris] : Festival des luttes antipublicitaires « Démarquons-nous », avec pièces de théâtre, action des Déboulonneurs et de Paysages de France, ainsi que des conférences. Programme ci-dessous.

*****************************

SOMMAIRE

1 – FESTIVAL « DÉMARQUONS-NOUS ! » DU 13 AU 16 NOVEMBRE A PARIS
2 – BILAN DE LA PRÉSENCE DE RAP A ALTERNATIBA GIRONDE A BORDEAUX LE 12 OCTOBRE
3 – NOUVEAU GROUPE LOCAL RAP A BORDEAUX, BIENVENUE !
4 – ANTIPUB A DIJON
5 – [VIDEO] LA PUB AU BISTROT, C’EST TROP !
6 – BIODÉGR’AD DÉGRADE LE SOL AVEC SES PUBLICITÉS

*****************************

1 – FESTIVAL « DÉMARQUONS-NOUS ! » DU 13 AU 16 NOVEMBRE A PARIS

RAP, les collectifs des Reposeurs et des Déboulonneurs, Paysages de France, l’Église de la Très Sainte Consommation et Casseurs de Pub organisent un festival des luttes antipublictaires, « Démarquons-nous ! » du 13 au 16 novembre 2014.

Ci-joint le tract en recto verso si vous voulez en imprimer et en distribuer : téléchargeable ici.

Affiche_Demarquons-Nous.jpg

Pour les quatre jours du festival, la majorité des rendez-vous sera donnée au
Jardin d’Alice à la Caserne de Reuilly :
20, rue de Reuilly, Paris 12e.
M° Reuilly Diderot ou Faidherbe Chaligny.

Programme :

Jeudi 13 novembre :
20h : « L’Histoire leur donnera raison » – pièce de théâtre tirée du livre éponyme, où sera rejoué un procès des Déboulonneurs. Lieu : Jardin d’Alice (Entrée à prix libre, 80 places, dans la limite des places disponibles)

Vendredi 14 novembre :
19h : Repas de soutien aux Reposeurs. Lieu : Jardin d’Alice à la Caserne de Reuilly
20h : « L’Histoire leur donnera raison« . Lieu : Jardin d’Alice (Entrée à prix libre, 80 places, dans la limite des places disponibles)
22h : Action « veilleurs de nuit« . Lieu: départ de la Caserne de Reuilly.

Samedi 15 novembre :
15h : Action de paysages de France contre les palissades de chantier bidons permettant d’apposer de la publicité illégale. Lieu : métro Cambrone
17h : Action des Déboulonneurs. Lieu : RDV métro Bercy.
19h : Repas de soutien aux Reposeurs. Lieu : Jardin d’Alice
20h : « Amen ton pèze » – pièce de l’Église de la Très Sainte Consommation. Lieu : Jardin d’Alice (Entrée à prix libre, 80 places, dans la limite des places disponibles)

Dimanche 16 novembre :
13h : Action des Reposeurs dans le métro. Lieu : RDV Caserne de Reuilly
15h : Conférence de François Brune, auteur du Bonheur Conforme « La violence de l’idéologie publicitaire », suivie d’un débat. Lieu : Jardin d’Alice (80 places, dans la limite des places disponibles)
17h : Projections de « Réifiées. Pornochic et contestation publicitaire dans les années 2000″ de Sylvie Travaglianti, suivi d’échanges.
A travers une exposition qui fut accrochée dans trois lieux du 11e arrondissement de Paris (Violette and Co, La Passerelle et la Maison des Métallos) entre 2005 et 2007, le film retrace les luttes des années 2000 (tracts, autocollants, actions) contre la publicité et les représentations sexistes.
Les photos qui la composent montrent en outre comment les passants se trouvent inclus dans le décor publicitaire des villes, qui porte un discours surconsumériste et discriminatoire notamment à travers le phénomène du « porno chic ».

Lieu : Jardin d’Alice
____

Jardin d’Alice à la Caserne de Reuilly :
20, rue de Reuilly, Paris 12e.
M° Reuilly Diderot ou Faidherbe Chaligny.

*****************************

2 – BILAN DE LA PRÉSENCE DE RAP A ALTERNATIBA GIRONDE A BORDEAUX LE 12 OCTOBRE

Alternatiba Gironde, village des alternatives concrètes pour lutter contre le réchauffement climatique et pour la justice sociale, s’est tenu à Bordeaux du 10 au 12 Octobre 2014.

R.A.P y était afin de sensibiliser et d’informer les participant-e-s aux dangers liés au système publicitaire et sur les actions individuelles et collectives antipubs. Et également afin d’échanger, d’apprendre et de rencontrer.

Récit de notre participation au village des alternatives d’Alternatiba Gironde!
Dimanche 12 Octobre 2014, nous avons été trois membres de R.A.P. à installer un stand d’information et de discussion au petit matin. Café et thé n’ont pas été de trop !

Notre stand se tenait dans la rue des Bénédictines, dans l’espace « Consomm’acteurs » : documents d’information sur l’association et les problèmes liés à la surpublicité, livres, badges et autocollants, photographies d’actions antipub.

Environ 200 personnes se sont arrêtées au stand R.A.P.
Plusieurs personnes ont adhéré à l’association et souhaitent participer à un groupe local antipub. La dynamique est lancée !
Une trentaine de personnes s’est inscrite sur la lettre d’information de R.A.P, Rap@toile.
Nous avons débattu sur les modèles économiques dépendant de la publicité, la destruction et la précarisation d’emploi liées aux systèmes des grandes surfaces commerciales, et échangé sur les nouveaux écrans publicitaires dotés de caméra pour analyser les comportements des passant-e-s.
La partie du stand qui semblait le plus attirer le public semblait être les pin’s (c’est souvent le cas parce que c’est un moyen facile pour les gens d’entrer en relation avec le stand, surtout pour celles et ceux qui ne sont pas familiarisés avec l’activisme anti-publicitaire et ses écrits).
Cet événement a été l’occasion de membres de RAP de toute la France de se retrouver (Toulouse, Paris, Bordeaux, etc.)

Exemple d’action antipub non-dégradante de recouvrement.
Nous avons fabriqué, grâce à notre grande maîtrise technique, un écran publicitaire recouvert d’une bâche sur laquelle nous avons écris « STOP ECRANS PUBLICITAIRES ». Cela permettait d’illustrer une action antipub légale non-violente.

Médias.
Notre banderole a été régulièrement prise en photo.
La clé des Ondes, radio associative sans publicité, a réalisé une interview.
Le numéro d’Octobre de L’Age de faire, journal sans publicité, nous a été offert !

On a été débordé.
Peu avant la fin du village des alternatives, une forte pluie nous a visité.

AlternatibaGironde2014-05.png

Lors de la fermeture du village, vers 17h30-18h, des personnes venaient encore avec un réel intérêt pour le sujet.

Merci !
Nous avons été hébergées par des personnes très sympathiques. Nous gardons un bon souvenir de leur accueil chaleureux. Nous remercions les bénévoles et organisateurs/trices d’Alternatiba Gironde d’avoir permis cette belle journée de rencontres et d’actions.

Lire l’article en ligne avec plus de photos.

*****************************

3 – NOUVEAU GROUPE LOCAL RAP A BORDEAUX, BIENVENUE !

Grâce à la tenue du stand à Alternatiba Gironde, des militants se sont proposés pour créer un groupe local à Bordeaux afin d’organiser des actions locales de sensibilisation.

Pour rentrer en contact avec eux et aider à cette création, envoyer un courriel à contact.bordeaux@antipub.org.

C’est l’occasion de rappeler que des groupes locaux existent aussi à Lille, Toulouse et Paris. Pour les contacter :
RAP Lille : contact.lille@antipub.org
RAP Toulouse : contact.toulouse@antipub.org
RAP Paris : contact.paris@antipub.org

*****************************

4 – ANTIPUB A DIJON

À Dijon, à l’occasion de la révision du Règlement Local de Publicité de la ville, Les Amis de la Terre 21 et l’association COAGUL ont organisé une « cartopartie » pour cartographier les panneaux publicitaires dans Dijon et saisir les données sur la carte libre Open Street Map.
L’opération se tenait du 21 octobre au 4 novembre.

Plus d’infos sur le site des Amis de la Terre.

Les Amis de la Terre 21 ont aussi créé un site pour montrer le grand écart entre le Dijon « cité de la gastronomie » et le Dijon publicitaire :

Dijon, Cité de la publicité

*****************************

5 – [VIDEO] LA PUB AU BISTROT, C’EST TROP

Une courte vidéo de « désenvahissement » publicitaire au bistrot.

A voir ici.

*****************************

6 – BIODÉGR’AD DÉGRADE LE SOL AVEC SES PUBLICITÉS

Dernier refuge des citoyens qui souhaitent éviter le matraquage publicitaire, garder les yeux rivés au sol ne sera bientôt plus d’aucune aide. En effet, la publicité s’installe de plus en plus sur les trottoirs de France, sous diverses formes. La peinture projetée est la plus courante, l’eau à haute pression (qui fait apparaître un message grâce au nettoyage de portions de trottoir) en est une autre. Toutes deux ont en commun d’être strictement interdites par le Règlement de la publicité et des enseignes de Paris (article P1.3.5).

|||||
|Paris_Biodegrad.png|
|Capture d’écran du site « Acteurs du Paris durable »|

C’est pourtant sur le site de la mairie de Paris, dans la section consacrée aux Acteurs du Paris Durable, qu’est publiée une présentation élogieuse d’une entreprise qui pratique des marquages au sol à l’eau. Cette pollution visuelle est qualifiée de « Clean tag » (marquage propre) et l’entreprise n’hésite pas à qualifier son activité de « campagne écologique ». Il est parfaitement inacceptable que la ville de Paris donne pignon sur rue à cet exemple navrant de fausse démarche écologique (autrement appelée « écoblanchiment »). Espérons qu’une fois informée de son aveuglement, elle se montrera plus lucide, plus critique et plus cohérente dans le futur.

Il est à noter que cette régie publicitaire ne sévit pas seulement à Paris, et que d’autres régies de ce type existent partout en France. Ces marquages au sol, pour être légaux, doivent être autorisés par la mairie de la commune. En effet, l’article L581-24 du code de l’environnement oblige les personnes qui apposent des messages publicitaires à avoir une autorisation écrite du propriétaire de l’immeuble sur lequel ils sont apposés. Le trottoir est considéré comme immeuble.

Autant dire que dans l’immense majorité des cas, la publicité au sol est illégale. Une demande de retrait peut alors être faite à la mairie de la commune.

*****************************

***************INFORMATIONS DIVERSES***************

Toutes les informations que vous venez de lire sont publiques, nous vous invitons à les transmettre à toute personne susceptible d’être intéressée : faites circuler !

Pour tout renseignement (envoi d’un exemplaire de l’Antipublicitaire, notre publication papier, adhésion, etc.) merci de prendre contact avec :

RAP (Résistance à l’agression publicitaire)
La Teinturerie
24, rue de la Chine
75020 Paris
tél. : 01 43 66 02 04 (tcp. : 01 43 66 03 10)
Courriels
RAP : contact@antipub.org
RAP Lille : contact.lille@antipub.org
RAP Toulouse : contact.toulouse@antipub.org
RAP Paris : contact.paris@antipub.org
RAP Bordeaux : contact.bordeaux@antipub.org

site internet : www.antipub.org

Adhésion : 25 euros
Adhésion petit budget : 10 euros
Adhésion très petit budget, RSA : 5 euros

Une permanence téléphonique est assurée les mardis et mercredis de 10 h
à 13 h (on pourra également nous joindre en dehors de ces horaires,
sans certitude de présence toutefois).

Pour nous rencontrer : calendrier au début de ce message,
renseignements supplémentaires à contact à antipub.org

COORDONNÉES UTILES :

Casseurs de pub
52 rue Crillon
BP 36003
69411 Lyon cedex 06
Tél. 04 72 00 09 82
http://www.casseursdepub.org

Paysages de France
(association qui lutte notamment contre l’affichage publicitaire
envahissant)
MNEI
5, place Bir-Hakeim, 38000 Grenoble
Tél. & tcp. 04 76 03 23 75
http://paysagesdefrance.org/

Le Publiphobe, association concurrente de R.A.P.
(diffusion d’une feuille sporadique par abonnement)
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris.
Tél. 01 45 79 82 44.

Les Brigades antipub (site d’actualité antipublicitaire et son forum)
www.bap.propagande.org

Planète antipub : La planète antipub reprend les actualités à partir des différents sites de l’écosystème anti-publicitaire français.
http://planete.antipub.org/

Pourquoi je suis antipub : Pour dire ou lire pourquoi l’on est antipub :
http://pourquoijesuis.antipub.org
______________________________________________

Pour vous désabonner de la liste Rap@Toile, procédez comme suit :

1. À partir de l’adresse avec laquelle vous êtes abonné à la liste, envoyez un message à sympa@antipub.listes.vox.coop
2. En objet du message, écrivez : unsubscribe rapatoile
3. Laissez le corps du message vide.

Laisser un commentaire