Mar 09 2016

RAP@Toile N° 128 – Mars 2016

************** RAP@Toile N° 128 – Mars 2016 *****************

logoR-A-P.jpg

RAP@Toile a pour vocation de faire connaître les diverses approches de la lutte antipublicitaire sans pour autant adhérer à toutes les opinions et idées d’actions formulées, dont elle laisse la responsabilité à leurs auteurs.

*****************************

Les rendez-vous de RAP et de la lutte antipublicitaire :

11 mars Lille] : Réunion publique de préparation de la journée contre la pub du 25 mars 2016. RdV à 18h30 au Café Citoyen : 7, place du vieux marché aux chevaux à Lille ([plus de détails).

25 mars [Partout] : Journée mondiale d’action contre la propagande publicitaire (voir plus bas).

25 mars Maurecourt] : Conférence-débat sur le système publicitaire avec Yvan Gradis et François Brune. Salle de l’Espace Gérard Blondeau : 6 rue de la Gare – 78780 Maurecourt. [Plus de détails.

*****************************

SOMMAIRE

1 – APPEL : LE 25 MARS, LIBÉRONS LA PLANÈTE DE LA PUB !
2 – DÉCRET MACRON : DEVANT LE TOLLÉ MÉDIATIQUE ET LA FORTE MOBILISATION, LE GOUVERNEMENT ENTEND ENFIN LA SOCIÉTÉ CIVILE
3 – RÉSISTANCE À L’AGRESSION PUBLICITAIRE S’INFILTRE DANS LES RÉSEAUX « SOCIAUX »
4 – OPPOSETEL, LA NOUVELLE LISTE ANTI-DÉMARCHAGE TÉLÉPHONIQUE
5 – KIT DE DÉVERSEMENT DE PROSPECTUS PUBLICITAIRES
6 – RECOUVREMENT PUBLICITAIRE À TOULOUSE LE 24 JANVIER
7 – BORDEAUX : MAINTENANT C’EST AU SOL QUE L’ON S’ATTAQUE !
8 – R.A.P. RECRUTE : CHARGÉ(E) DE MISSION « ENFANTS ET PUBLICITÉ »
9 – ACTUALITÉS PUBLICITAIRES

*****************************

1 – APPEL : LE 25 MARS, LIBÉRONS LA PLANÈTE DE LA PUB !

Bandeau25Mars_02.png

Parce que de nos pays respectifs, sur tous les continents, au Nord comme au Sud, la publicité est un pilier du conditionnement social, qui maintient le système de domination à la fois injuste humainement et insoutenable écologiquement. Parce que la publicité est un système qui envahit, pollue nos esprits et influence les média.

Parce que la publicité est le deuxième plus gros budget de dépenses au monde et qu’il continue de croître.

Au Forum Social Mondial en 2015, la première journée de mondialisation des luttes contre la pub a été lancée le 25 mars, avec l’Appel de Tunis, soutenu par des centaines de participants de tous les continents. Cette année, l’association française Résistance à l’Agression Publicitaire se met au service des militants du monde pour poursuivre et accroître la mobilisation internationale de la journée du 25 mars.

Pourquoi le 25 mars ? Parce que c’est la date d’une décision de justice qui confirme la légitimité de notre lutte commune. C’est le 25 mars que, dans un État de droit, un juge a relaxé des activistes – lanceurs d’alerte ayant agi en désobéissance civile contre la publicité. Poursuivis en justice pour avoir écrit symboliquement et publiquement à la bombe de peinture sur des panneaux publicitaires, ces militants furent relaxés au nom de la « liberté d’expression » et de l’ « état de nécessité » face à l’oppression publicitaire. Cette jurisprudence historique a eu lieu en 2013 en France. Elle doit dorénavant s’étendre dans d’autres pays du monde.
La publicité est partout ! Mobilisons nous partout où elle se trouve. Individuellement, collectivement, avec des actions directes, non violentes, en pointant les publicités qui nous énervent. Montrons au monde notre mobilisation commune et diverse en nous rejoignant sur http://journee.contrelapub.org/.
Le 25 mars, agissons pour dépolluer le monde de la publicité !

*****************************

2 – DÉCRET MACRON : DEVANT LE TOLLÉ MÉDIATIQUE ET LA FORTE MOBILISATION, LE GOUVERNEMENT ENTEND ENFIN LA SOCIÉTÉ CIVILE

Vous avez été 60 000 personnes à participer à la consultation publique sur le décret publicité de la loi Macron. Devant cette forte mobilisation citoyenne, le gouvernement a reculé et abandonné tous les cadeaux prévus aux afficheurs.
Merci de votre participation qui a payé !

Communiqué de presse de Résistance à l’Agression Publicitaire
09/02/2016

8710025827_19a97d6f50_m.jpg

Emmanuel Macron recule et s’accorde avec Ségolène Royal sur le projet de décret publicité. Les villes de moins de 10 000 habitants seront préservées, mais les stades sont toujours en danger. Les limites en termes de dépense énergétique, de luminosité et de taille seront également préservées (1).

Lors d’une conférence de presse organisée ce matin, le ministre de l’Économie a affirmé être d’accord avec la ministre de l’Écologie pour « abandonner les mesures qui ne sont pas consensuelles et appliquer la seule disposition réglementaire qui concerne les grands stades. ». Ce décret profitait de la loi « croissance et activité » (article 1 du décret), qui prévoit d’autoriser des publicités hors normes autour des stades, pour faire, grâce aux articles 2 à 5 du décret, des cadeaux supplémentaires aux afficheurs.

Sept associations nationales (2) ont mobilisé plus de 60 000 citoyennes et citoyens opposé(e)s à la multiplication de panneaux publicitaires et qui ont demandé expressément au gouvernement de modifier le projet de décret. Le gouvernement a donc enfin entendu la société civile : « 99% (étaient) défavorables à la diffusion des panneaux publicitaires dans tous les paysages français , a déclaré Ségolène Royal. Depuis plusieurs semaines, la ministre avait semblé prendre, sur ce sujet, la mesure de son rôle de défenseur de l’écologie. Fruit des lobbies des afficheurs, ce décret aurait constitué une régression de 35 années de législation déjà laxiste, et un message déplorable envoyé quelques semaines après la COP 21 (3).

Pour Khaled Gaiji, président de Résistance à l’Agression Publicitaire « C’est aujourd’hui un soulagement pour les dizaines de milliers de citoyens qui ont exprimé leur refus d’un monde tout publicitaire. Maintenant, le gouvernement doit rouvrir la discussion avec les associations car il est impensable qu’une réforme pour une compétition sportive, l’Euro, recouvre nos stades de publicités pour les décennies à venir ».

(1) – l’article 2 permettait d’installer des publicités scellées au sol dans les agglomérations de moins de 10 000 habitants, là où elles ont toujours été interdites ;
– l’article 3 prévoyait une rédaction très laxiste concernant la publicité lumineuse ;
– l’article 4 légalisait des centaines de milliers de panneaux rendus illégaux par le Grenelle de l’environnement ;
– l’article 5 permettait aux afficheurs de placer des mobiliers urbains numériques dans des agglomérations de moins de 10 000 habitants.

(2) Amis de la Terre, SPPEF, Paysages de France, Agir pour l’Environnement, Attac, Maisons Paysannes de France et Résistance à l’Agression Publicitaire.

(3) L’analyse détaillée du projet de décret

Sur le même sujet :

Consultation publique décret Macron : notre réponse au ministère

60 000 signatures opposées au décret Macron déposées au ministère de l’économie

*****************************

3 – RÉSISTANCE À L’AGRESSION PUBLICITAIRE S’INFILTRE DANS LES RÉSEAUX « SOCIAUX »

RAP a décidé d’ouvrir des comptes sur des réseaux sociaux afin de mieux remplir sa mission d’information du public sur les conséquences du système publicitaire, et de mobilisation des citoyens dans la lutte contre ce système.

Depuis l’apparition des réseaux sociaux publicitaires, notre association s’était toujours interdit d’y participer, partant du principe que ces sites avaient pour but principal de récolter des données pour mieux les vendre aux annonceurs, ce que résume parfaitement la formule : « si c’est gratuit, c’est vous le produit« . En effet, le modèle économique des réseaux sociaux les plus célèbres n’est pas neutre : il est basé sur la marchandisation de nos données privées, outre celle de notre « temps de cerveau disponible ». Autrement dit, le système publicitaire achète à ces réseaux les ficelles de notre personnalité pour essayer de faire de nous ses marionnettes.

Lire la suite

*****************************

4 – OPPOSETEL, LA NOUVELLE LISTE ANTI-DÉMARCHAGE TÉLÉPHONIQUE

Deux ans après le vote de la loi consommation dite loi « Hamon », le gouvernement a enfin choisi l’organisme chargé de gérer la liste anti-démarchage téléphonique [1]. Il aura pour nom Opposetel, et sera représenté par Eric Huignard, ancien vice-président de feu la liste Pacitel.

Dès que cet organisme sera opérationnel, les articles L121-34 et suivants du Code de la consommation seront donc pleinement applicables.

Il devrait suffire de s’inscrire à cette liste pour que les démarcheurs ne puissent plus appeler pour faire du démarchage, sauf en cas de relations contractuelles préexistantes, malheureusement.
Malheureusement aussi la durée d’inscription sera de trois ans, ce qui obligera à se ré-inscrire sur la liste après cette période.

Les démarcheurs qui appelleraient un numéro sur la liste Opposetel risqueront une amende administrative de 75 000 €.

Nous vous indiquerons un lien vers cette liste dès qu’elle sera créée. Notre association restera vigilante quant à son application.

Notes :

1] [Arrêté du 25 février 2016

[Ajout du 2 mars 2016]

Le gouvernement a publié ce jour un communiqué de presse qui annonce que les inscriptions seront possibles à partir du 1er juin prochain (voir le communiqué en ligne).

*****************************

5 – KIT DE DÉVERSEMENT DE PROSPECTUS PUBLICITAIRES

Le groupe local de RAP Bordeaux a élaboré un kit de déversement de prospectus publicitaires pour organiser une telle action, afin de sensibiliser aux gaspillages engendrés par cette pratique. N’hésitez pas à vous en inspirer pour reproduire ce type d’événements près de chez vous !

Télécharger le kit : https://antipub.org/spip.php?article497

Le groupe local de Bordeaux a aussi écrit aux différentes mairies de la métropole bordelaise pour les inciter à promouvoir l’autocollant « Stop pub » : lire la lettre.

*****************************

6 – RECOUVREMENT PUBLICITAIRE À TOULOUSE LE 24 JANVIER

Une petite dizaine de personnes a participé au recouvrement de cinquante panneaux sur les boulevards du centre ville de Toulouse.
Encore une fois, l’action du groupe local de RAP Toulouse a été très bien reçue et a permis plusieurs discussions intéressantes avec les passants.

IMG_20160124_112559.jpg

Voir les autres photos

*****************************

7 – BORDEAUX : MAINTENANT C’EST AU SOL QUE L’ON S’ATTAQUE !

Depuis quelques semaines fleurissent sur les trottoirs de Bordeaux, un tag au sol « TAGALO – votre com’ créative sur le sol ».

Les 1815 panneaux de publicité (1) installés dans la métropole, les prospectus publicitaires, la publicité sur Internet, à la radio, à la télévision ne suffisent plus. Maintenant c’est au sol que l’on s’attaque. Le dernier refuge des citoyens qui souhaitent éviter le matraquage publicitaire, garder les yeux rivés au sol, ne sera bientôt plus d’aucune aide.

Notre association tient à rappeler qu’il est illégal d’apposer des messages publicitaires sans avoir une autorisation écrite du propriétaire de l’immeuble (le trottoir est considéré comme un immeuble) selon l’article L581-24 du code de l’environnement. Les trottoirs de Bordeaux appartenant à la ville, la société TAGALO aurait dû demander une autorisation écrite au préalable. Cette démarche n’a pas été entreprise par cette société.

Nous sommes effrayés des expérimentations de la société TAGALO de « clean tag » sur les passages piétons (2). Au même titre que les panneaux publicitaires, les publicités détournent notre attention et notre regard sur celle-ci. Est-il raisonnable de distraire le piéton en train de traverser la rue ?

Lire la suite

Notons aussi que le groupe RAP Bordeaux à lancé une pétition pour inciter la métropole à élaborer un règlement local de publicité réellement restrictif. Pour la signer

*****************************

8 – R.A.P. RECRUTE : CHARGÉ(E) DE MISSION « ENFANTS ET PUBLICITÉ »

Le cadre :
Résistance à l’Agression Publicitaire (R.A.P.) est une association de loi de 1901 créée le 20 juin 1992. L’association a pour objet principal de lutter contre les effets négatifs, directs et indirects, des activités publicitaires sur l’environnement et les citoyens.

Elle réalise notamment des actions de pétitions, des campagnes d’information, de sensibilisation, de pression sur différentes thématiques reliées à la publicité (affichage, médias, enfants,…).

L’association a notamment comme axes de développement des actions de:
– sensibilisation du public et notamment des plus jeunes à l’influence de la publicité dans la société ;
– lutte contre l’introduction de la publicité dans les services publics et en particulier au sein du système éducatif.

Définition des missions :
Le poste est placé sous la responsabilité du conseil d’administration de l’association et de la ou des personnes mandatées en son sein à cet effet.
La mission principale est la mise en place d’un kit pédagogique et éducatif à la critique publicitaire. Le/la chargé(e) de mission sera ainsi amené à créer ce kit, à le « tester » dans des lieux d’enseignement de loisirs destinés aux plus jeunes et à le diffuser.

CDD de 21h par semaine de 9 mois (renouvelable) à pourvoir dès le 15 mai 2016 – Poste basé à Paris au siège social de l’association (Métro Gambetta, 75 020)

Lire la fiche de poste

*****************************

9 – ACTUALITÉS PUBLICITAIRES

Lien vers les actualités publicitaires 23 du 3 mars 2016,

Accès aux précédentes actualités.

*****************************

***************INFORMATIONS DIVERSES***************

Toutes les informations que vous venez de lire sont publiques, nous vous invitons à les transmettre à toute personne susceptible d’être intéressée : faites circuler !

Notre association a toujours besoin de votre soutien moral et financier : soutenir R.A.P.

Pour tout renseignement merci de prendre contact avec :

R.A.P. (Résistance à l’agression publicitaire)
La Teinturerie
24, rue de la Chine
75020 Paris
tél. : 01 43 66 02 04 (tcp. : 01 43 66 03 10)
Courriels
R.A.P. : contact@antipub.org
R.A.P. Lille : contact.lille@antipub.org – Site Internet : http://lille.antipub.org
R.A.P. Toulouse : contact.toulouse@antipub.org
R.A.P. Paris : contact.paris@antipub.org
R.A.P. Nantes : contact.nantes@antipub.org – Site Internet : http://nantes.antipub.org/
R.A.P. Bordeaux : contact.bordeaux@antipub.org

Site Internet R.A.P. national : www.antipub.org

Une permanence téléphonique est assurée les mardis et mercredis de 10 h à 13 h (on pourra également nous joindre en dehors de ces horaires,
sans certitude de présence toutefois).

COORDONNÉES UTILES :

Casseurs de pub
52 rue Crillon
BP 36003
69411 Lyon cedex 06
Tél. 04 72 00 09 82
http://www.casseursdepub.org

Paysages de France
(association qui lutte notamment contre l’affichage publicitaire
envahissant)
MNEI
5, place Bir-Hakeim, 38000 Grenoble
Tél. & tcp. 04 76 03 23 75
http://paysagesdefrance.org/

Le Publiphobe, association concurrente de R.A.P.
(diffusion d’une feuille sporadique par abonnement)
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris.
Tél. 01 45 79 82 44.

Les Brigades antipub (site d’actualité antipublicitaire et son forum)
www.bap.propagande.org

Planète antipub : La planète antipub reprend les actualités à partir des différents sites de l’écosystème anti-publicitaire français.
http://planete.antipub.org/

Pourquoi je suis antipub : Pour dire ou lire pourquoi l’on est antipub :
http://pourquoijesuis.antipub.org
______________________________________________

Pour vous désabonner de la liste Rap@Toile, cliquer sur ce lien.

Laisser un commentaire