Mar 13 2011

Contrats Vélib : toute la lumière doit être faite

Nous avons appris cette semaine que la société Clear Channel avait retiré sa plainte visant l’attribution à JCDecaux du contrat Vélib. Selon le Canard Enchaîné, il y avait pourtant de très grandes chances que cette plainte aboutisse ! Mais Clear Channel souhaite rester en bons termes avec la Mairie de Paris, afin de conserver le juteux marché des panneaux d’affichage publicitaire sur les palissades de chantier. Ce marché est d’autant plus intéressant que le nouveau Réglement Local de Publicité, bouclé il y a 3 semaines, est justement plus permissif que prévu sur ces dispositifs…

Nous trouvons anormales ces petites négociations entre la municipalité et ces deux afficheurs, afficheurs qui sont responsables de cette pollution visuelle et mentale. L’attribution de ce marché à JCDecaux est problématique pour les Parisiens qui n’ont jamais pu avoir toute la transparence sur le contrat Vélib, qui lie contre nature la publicité et les vélos en libre-service. Au mois de décembre dernier, Le Parisien révélait qu’un nouvel avenant à ce contrat priverait la ville de plusieurs millions d’euros, généreusement laissés à JCDecaux.

C’est la raison pour laquelle nous examinons dés à présent si RAP peut porter plainte à son tour, pour que la plainte initialement portée par Clear Channel soit vraiment instruite par la justice et que toute la lumière soit faite sur ce contrat.

Par ailleurs, nous nous tenons à la disposition de la chambre régionale des comptes qui démarre une enquête sur ce marché.

Laisser un commentaire