Oct 14 2016

Bilan des actions du Jour de la Nuit 2016

jour-nuit-pub-recouvrement-rue-bethune

Ce samedi soir 8 octobre, RAP appelait à organiser des actions de recouvrement de publicité et d’extinction d’enseignes lumineuses, pour sensibiliser à la pollution lumineuse nocturne, dans le cadre de l’opération Jour de la Nuit.

Au total, ce sont plus de 150 enseignes lumineuses qui ont été éteintes et environ 70 panneaux publicitaires qui ont été recouverts.


La pollution lumineuse est une nuisance à plusieurs égards :
    – elle constitue un gaspillage énergétique, qui se traduit par des déchets nucléaires et des émissions de carbone supplémentaires ;
    – elle perturbe aussi bien la faune que la flore : la faune en modifiant les trajectoires des oiseaux migrateurs et en décimant les insectes (2e cause de mortalité après les pesticides) ; la flore en retardant la chute des feuilles et en perturbant la pollinisation nocturne par les papillons de nuit ;
    – elle a un impact sur la santé humaine puisqu’elle crée des troubles du sommeil entraînant une baisse de production de mélatonine, pourtant vitale au bon fonctionnement de notre organisme. [1]
    – elle empêche d’observer et d’admirer la voûte étoilée
Parmi ces sources de pollution lumineuse, les publicités et les enseignes génèrent une dépense énergétique dont l’unique but est de nous rappeler à notre rôle de « consommateurs », de jour comme de nuit. À la pollution lumineuse s’ajoute donc une pollution mentale de plus en plus prégnante dans l’espace public.

Ce que nous demandons :

  • Linterdiction des écrans numériques et dispositifs d’éclairages d’affiches publicitaires dans l’espace public
  • L’extinction des publicités lumineuses sur mobilier urbain (abris-bus, « sucettes », kiosques à journaux…) au même titre que les publicités classiques
  • L’extinction des enseignes lumineuses et vitrines lorsque l’établissement est fermé, ainsi qu’en journée entre 9h et 17h.

À Bordeaux

extinction-enseigne-on

Le groupe bordelais de l’association « Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P) » accompagné des Jeunes Ecologistes de Bordeaux Aquitaine ont mené une action dans Bordeaux centre. Une quinzaine de personnes ont éteint plus de 70 enseignes.

Bilan plus détaillé sur le blog de RAP Bordeaux.

À Lille

jour-nuit-yeux-etoiles

Le groupe local de RAP Lille a eu une bonne vingtaine de participant-e-s a éteint 44 enseignes laissées allumées et recouvert 8 panneaux de publicité.

Bilan plus détaillé sur le blog de RAP Lille.

À Paris

Une quinzaine de militantes et de militants se sont réunis pour rallumer les étoiles, en éteignant les enseignes et en recouvrant les publicités lumineuses.

Le rendez-vous était donné place de l’Opéra à 21h30. Après avoir fait un petit topo sur le mode d’action, les rallumeurs d’étoiles sont partis en deux groupes, pour faire les deux trottoirs du boulevard des Capucines.
Certaines publicités, les plus grandes et les plus lumineuses n’étaient malheureusement pas accessibles.
p1040662
Les participants ont néanmoins recouvert une quarantaine de publicités (sucettes, kiosques, abris-voyageurs), une dizaine d’écrans numériques derrière les vitrines des magasins, et éteint une vingtaine d’enseignes. Ils étaient accompagnés d’une équipe d’iTélé qui a suivi quelques temps au début de l’action

img_8192_bd img_8253_bd img_8198_bd
img_8146_bdimg_8209_bd
img_8272_bdimg_8273_bd

Crédit photos : Lionel Calzi

À Lyon

Le groupe local RAP Lyon a quant à lui mobilisé et recouvert une vingtaine de publicités et éteint 10 enseignes  à Lyon.

MÉDIAS :

2 médias nationaux ont couvert ces événements

  • iTélé
  • BFMTV