Non aux écrans publicitaires dans le métro

Alors que la RATP et METROBUS s’appretent à installer des centaines d’écrans publicitaires dans les couloirs du métro, nous leur demandons de renoncer à ces dispositifs agressifs et énergivores.


Lettre à M. MONGIN, Président de la RATP :

——————-

Paris, le 11 décembre 2009

Monsieur le Président,

Avec la société METROBUS, la RATP a annoncé vouloir installer début 2010, des centaines d’écrans de 2 m², dans les stations du métro parisien.

Ces écrans ont pour vocation de diffuser des spots de publicité, dans un réseau déjà saturé de messages publicitaires. Le fait que la publicité soit éclairée et animée constitue ici un pas supplémentaire dans l’agression publicitaire que subissent les usagers du métro. Nous vous rappelons à ce sujet qu’on estime en moyenne à plus de 600 le nombre de messages publicitaires reçus par individu et par jour. Ces écrans ne constituent pas seulement un affichage publicitaire de plus. Le fait qu’ils soient animés attire l’œil du passant qui n’a plus aucun moyen de détourner le regard.

D’autre part, à l’heure où le gaspillage d’énergie est montré du doigt au nom de la lutte contre le changement climatique et de l’appauvrissement des ressources naturelles, l’installation de centaines de panneaux publicitaires énergivores constitue un petit scandale. En effet, les discours des dirigeants sur l’importance de la responsabilité individuelle (on appelle les citoyens à éteindre la lumière et isoler leurs logements) sont ici contredits par cette exhibition d’un vrai gaspillage énergétique.

Cette position est, à nos yeux, loin d’être minoritaire dans l’opinion. La RATP est intimement liée au STIF, lui même dirigé par la Région Ile de France. A l’approche des élections régionales, nous avons donc demandé aux principaux candidats déclarés de se prononcer sur l’installation des panneaux dans les couloirs du métro parisien (voir courrier joint).

Ce sont les raisons pour lesquelles nous vous demandons de renoncer à ce projet de nouveaux dispositifs publicitaires, ou tout au moins, de suspendre l’installation de ces écrans de télévision publicitaire, en attendant le résultat de cette consultation et des urnes.

Enfin, nous souhaitons avoir votre position concernant les capteurs d’audience et la transmission des publicité par Bluetooth, qui sont toujours dans les projets de M. Unger, de Métrobus. Il a en effet déclaré : « Nous allons installer à partir de début 2010 dans le métro et le RER, puis dans les gares, ce mobilier numérique, sans capteurs d’audience ni système bluetooth dans un premier temps » (Le Figaro – 23/10/2009)

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments distingués.

Charlotte Nenner
Présidente de R.A.P.

Laisser un commentaire