Déc 11 2009

Questions aux candidats pour les élections régionales en Ile de France

Nous avons écrit aux candidats pour les élections régionales en ile de France pour leur demander leurs positions sur des sujets qui les concernent (ou les concerneront) : la publicité dans les transports en commun et sur les murs des lycées. Réponses à suivre…


A l’attention des candidats et candidates pour les élections régionales en Ile de France :

– Mme Cécile Duflot, Europe Ecologie
– M. Alain Dolium, Modem
– M. Jean-Paul Huchon, Parti socialiste
– M. Jean-Luc Mélenchon, Parti de Gauche
– Mme Valérie Pecresse, UMP et Nouveau Centre
– M. Pierre Laurent, PCF

A Paris, le 11 décembre 2009

Objet : Publicité en Ile de France

Madame, Monsieur,

La publicité est omniprésente dans notre société ; on estime en effet à plus 600 messages publicitaires reçus par personne et par jour.

Or la publicité suscite de la part de nos concitoyens des réactions de plus en plus hostiles (selon un sondage Ipsos de novembre 2007, 79% des français jugent la publicité envahissante et 58% agressive). En Ile de France, l’affichage publicitaire est particulièrement présent, en partie à cause des surfaces extrêmement importantes dans le réseau du métro parisien.

C’est la raison pour laquelle, nous souhaiterions connaître vos positions et vos propositions sur les points relevant de la compétence de la région Ile de France, par le biais du questionnaire ci-dessous :

1- Quelle est votre position vis-à-vis de la place de la publicité dans les transports en commun en Ile de France : métro, bus, gares… ?

2- Quelles sont vos propositions pour lutter contre les impacts négatifs de la publicité dans les transports en commun (consommation énergétique, messages sexistes, violents ou faisant la promotion de produits polluants…) ?

3- Etes-vous favorable à l’installation d’écrans à cristaux liquides, hauts de 2 mètres, et diffusant en continu de la publicité animée dans le métro et les gares franciliennes ?

4- Approuvez-vous l’installation de panneaux d’affichage publicitaire sur les murs des lycées de votre région ? Que comptez-vous faire pour rendre l’interdiction effective ? De manière générale, que pensez-vous du financement de services publics par la publicité (transports, écoles…)

Nous rendrons publiques vos réponses qui ne manqueront pas d’interpeller nos adhérents, sympathisants et les électeurs franciliens.
Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de notre considération distinguée.

Charlotte Nenner, Présidente de R.A.P.

Laisser un commentaire