R.A.P. et la question de l’environnement

La question de l’environnement est centrale dans la lutte contre les abus de la publicité, et c’est tout naturellement que R.A.P. a progressivement renforcé son orientation vers les questions environnementales depuis 1998. Les statuts de l’association ont été modifiés en 2002 pour marquer cette évolution, et ils le seront de nouveau prochainement pour un nouveau renforcement dans ce sens.

La publicité pose de nombreux problèmes écologiques que nous tentons de combattre :

affichage publicitaire contrevenant largement aux dispositions du code de l’environnement (loi du 30 décembre 1979) et défigurant les paysages et le cadre de vie des français ;

– gaspillage de papier par la distribution souvent aveugle et intrusive de prospectus publicitaires (1 million de tonnes par an en comptant les journaux gratuits d’annonces… et un coût de 150M€ par an assumé par le contribuable pour le retraitement sous forme de déchets) ;

– les autres supports ne sont pas sans impacts sur l’environnement non plus (affiches et leurs encres, leurs colles et leur retraitement ; consommations d’électricité des éclairages publicitaires, pollution sonore, véhicules terrestres et aériens publicitaires, etc.)

– apologie du gaspillage, promotion de produits dangereux (pesticides, voitures surpuissantes…) et diffusion de mensonges objectifs sur l’innocuité prétendue des produits.

– et de manière générale, les pressions exercées par les annonceurs et la publicité (et leurs organes représentatifs) sur les politiques, les médias, les décideurs… Elles sont rarement favorables à l’environnement (c’est un euphémisme).

R.A.P. est membre de l’Alliance pour la planète, collectif de plus de 70 mouvements et associations œuvrant pour une meilleure et réelle prise en compte de l’environnement en France. http://www.lalliance.fr

R.A.P. copilote l’atelier ‘Publicité et environnement’ de l’Alliance.
Voir Le communiqué du 4 Décembre « La publicité peut nuire gravement à l’environnement »

Laisser un commentaire