RAP@Toile N° 99 – Janvier 2011

************** RAP-À-TOILE N° 99 – JANVIER 2011 *****************

R.A.P.-A-TOILE a pour vocation de faire connaître les diverses approches de la lutte antipublicitaire sans pour autant adhérer à toutes les opinions et idées d’actions formulées, dont elle laisse la responsabilité à leurs auteurs.

*****************************

Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire :

Vendredi 21 janvier [PARIS] : action anti-écran légaliste dans le métro, de 17h à 19h à la station Gare de Lyon, entre les 2 quais du RER A

Jeudi 27 janvier [PARIS] : réunion mensuelle de RAP à partir de 19h30 au local de l’association : « La teinturerie », 24, rue de la Chine – 75020 Paris
Les sympathisants désirant se renseigner sur le mouvement antipub peuvent venir à partir de 18h30, le permanent sera là pour vous accueillir.

Vendredi 28 janvier PARIS] : Du 24 au 28 janvier aura lieu la [ semaine de l’environnement à Agroparistech, rue Claude Bernard. Le 28 janvier, les Déboulonneurs et RAP tiendront un stand dans ce cadre. Heure à confirmer, voir le programme (en construction).

Vendredi 28 janvier ou samedi 29 janvier PARIS] : Action Déboulonneurs. Les détails sur la date, l’heure et le lieu sont encore en préparation. Pour plus d’info, voir leur [site

*****************************

SOMMAIRE :

1 – BONNE ANNÉE À TOUS – Par R.A.P
2 – LE MÉTRO EST À NOUS : RETOUR SUR L’ACTION DU 15 DÉCEMBRE – Par R.A.P
3 – MON TRAJET SNCF EST TRUFFÉ DE PUB – Par Alex BARET
4 – AFFICHAGE PUBLICITAIRE : L’ÉTAT FRANÇAIS CONDAMNÉ POUR LA CINQUANTIÈME FOIS ! Par Paysages de France
5 – BONNE NOUVELLE CONTRE LE FICHAGE ADN – Par Déboulonneurs

*****************************

1 – BONNE ANNÉE À TOUS – Par R.A.P

En ce début de mois de janvier, R.A.P. vous souhaite à tous une excellente année 2011, pleine de bonheur et de projets pour vous et vos proches. Que cette année nous permette de gagner encore des combats contre le système publicitaire, grâce à notre mobilisation collective.

Une bonne résolution ?

Voir notre carte de voeux à la RATP en ligne.

*****************************


2 – LE MÉTRO EST À NOUS : RETOUR SUR L’ACTION DU 15 DÉCEMBRE – Par R.A.P

Grande réussite de l’action festive du 15 décembre 2010

LE MÉTRO EST À NOUS !

Des usagers sont descendus hier dans le métro-RER pour protester contre l’agression publicitaire.
Face à la confiscation et à la détérioration de leur cadre de vie par les publicitaires, ils ont dit :
« Le métro est à nous ! »
« Nous le payons avec nos impôts, avec notre travail, au travers de l’achat des titres de transports.
La publicité ne rapporte quasiment rien ; elle dégrade notre cadre de vie ; remettons-la à sa place. »

Le Père Noël, qui s’était mis en grève pour l’occasion, est venu leur prêter main forte. Il faut dire qu’il en a assez de servir les intérêts des publicitaires ; pour lui « Noël est devenu une fête mercantile, une fête de la surconsommation, une fête du gaspillage et du surendettement, une fête des inégalités, de l’exclusion et des crises de foie ». La publicité pervertit la société, réduit l’homme à sa seule dimension de consommateur, contribue à la désocialisation, à la dépolitisation et à l’égoïsme.
Plusieurs dizaines de militants et usagers se sont réunis au cours des deux heures et demie de l’action, pour parler aux autres voyageurs, distribuer des dépliants, coller des affiches sans dégradation, soutenir le Père Noël et faire signer les cartes-pétitions demandant aux présidents de la RATP et du STIF ainsi qu’au secrétaire d’État aux Transports de réduire drastiquement la publicité dans le réseau francilien de transports en commun. (voir la campagne RATPub).

Chacun a pu repartir avec des dépliants, un rouleau de bande adhésive et une pile d’affiches et d’affichettes à continuer de coller sur son trajet. Tous les usagers du métro peuvent ainsi devenir des citoyens actifs contre l’agression publicitaire : avec quatre coins de simple bande adhésive, sans dégradation, ils peuvent afficher leur opinion directement sur les publicités, exerçant ainsi un légitime droit de réponse à la logorrhée publicitaire. Une « boîte à outils » est disponible en ligne.

Sans surprise, l’accueil du public a été très favorable. Une grande partie des usagers a appris avec effarement que la publicité ne rapportait que 1,5% des recettes de la RATP, et que la suppression totale de la publicité dans le métro n’entrainerait aucune augmentation du prix du billet ou du « Navigo ». Plus de quatre français sur cinq trouvent la publicité « envahissante » : les usagers du métro et du RER, qui sont soumis aux pires niveaux de pollution publicitaire accueillent avec intérêt l’annonce de l’organisation d’une résistance civique à la publicité.

« Le métro est à nous » est une campagne participative conçue pour durer le temps qu’il faudra. Nos objectifs sont rappelés sur le site internet. Le premier d’entre eux : « retrait et interdiction des écrans vidéo publicitaires et de tous les dispositifs publicitaires énergivores ».

Cette action est soutenue par www.agirpourlenvironnement.org/

[
Voir en ligne->https://antipub.org/spip.php?article191] (avec photos)

*****************************

3 – MON TRAJET SNCF EST TRUFFÉ DE PUB – Par Alex BARET

Alex Baret nous emmène en voyage en train… Un trajet ordinairement truffé de publicités.

– Où sommes nous ?
– Dans le hall principal de la gare de Lyon à Paris.
– Comment s’y repère-t-on ?
– C’est simple :
Les distributeurs sont sur les publicités au 1er plan, les horaires de train sous l’affiche lumineuse (au 2e plan), et la sortie sous les 2 panneaux déroulants de 12 m2 au fond.

DEVINETTE : Un réchauffement climatique. Une gare de train… (précisément le hall de la gare de Lyon à Paris le 6 décembre 2008) Une politique de développement durable dont se targue la SNCF… CHERCHEZ L’ERREUR .

Avec 12 500 affiches de 12 m2 (les fameuses 4m sur 3), la SNCF, et ses régies publicitaires JC Decaux et Métrobus, s’assurent que ses usagers aient vraiment bien reçu leurs messages. De plus, la radio diffuse partout dans la gare ses publicités (un peu entrecoupées de musiques) . Certains partisans de la liberté de réception estiment que les entreprises usent et abusent de la liberté d’expression. D’autres disent : je ne vois pas les pubs.

Il y en a pour tous les goûts : alcool ou TV. Certaines mauvaises langues disent que la pub nous suit partout, qu’elle perturbe le libre arbitre ! D’autres disent : je suis également libre de regarder mes pieds.

La SNCF gère 12 000 affiches de ce format (2 m2) sur son réseau. Tous les couloirs et recoins sont bien balisés par ces publicités multicolores… La SNCF explique que c’est pour l’animation.

25 000 affiches sont installées dans ses rames des trains.

J’arrive à ma station Maisons-Alfort Alfortville (ligne RER D) C’est marqué sur le panneau indicateur entre les panneaux de pub.

Pour faire plus d’ animation (commerciale), la SNCF va encore installer prochainement 1 400 panneaux publicitaires mais animés sur écran plasma de 2m2… Jusqu’où ira-t-elle ?

Voir en ligne (avec photos)

******************************

4 – AFFICHAGE PUBLICITAIRE : L’ÉTAT FRANÇAIS CONDAMNÉ POUR LA CINQUANTIÈME FOIS ! Par Paysages de France

Paysages de France lance un appel au président de la République et à la ministre de l’Écologie

Avec le jugement rendu le 16 décembre 2010 par le tribunal administratif de Versailles, c’est donc la cinquantième fois que, à la suite de la saisine de la justice par Paysages de France, l’État est condamné à cause de la carence d’un préfet de la République. Une carence d’autant plus scandaleuse :

– qu’elle a duré des années ;
– que, depuis 1992, l’association ne cesse d’alerter l’État ;
– que les infractions concernées, commises dans un parc naturel régional (PNR du Gâtinais français), étaient toutes des délits.

Compte tenu du nombre forcément limité d’actions que peut engager l’association, laquelle ne saisit la justice qu’en dernier recours, on peut imaginer aisément l’ampleur que représente la délinquance en matière d’affichage publicitaire et d’enseignes.

Appel au président de la République

Le 31 décembre 2010, à l’occasion de ses vœux, le président de la République a déclaré solennellement :
« Le respect de la loi est intangible. On ne la bafoue pas ! »
À l’occasion de cette cinquantième condamnation, l’association Paysages de France, qui depuis plus de quinze ans, ne cesse d’alerter les pouvoirs publics et, notamment, les ministres de l’Environnement ainsi que les ministres de l’Intérieur, demande au président de la République de donner les instructions nécessaires pour que soit mis fin à la carence dont font preuve de manière quasi systématique nombre de préfets, y compris dans le département où l’association a son siège.

Appel à la ministre de l’Écologie

De même, alors que depuis trente ans la loi est violée jusque dans les 46 parcs naturels régionaux (PNR) de France, Paysages de France lance un appel à la ministre de l’Écologie pour que le décret d’application de la loi du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement permette d’encadrer les nouveaux types de dispositifs les plus agressifs (publicité sur bâche, écrans vidéo http://www.outdoorlightmedia.com/, etc.) et de mettre un terme à « l’effet dévastateur » [1] qu’ont eu sur le paysage français les décrets des années 80, à cause de :
– certaines de leurs prescriptions, notamment en matière de surface et de densité ;
– de graves insuffisances, notamment du fait de l’absence d’encadrement des dérogations dans les sites sensibles tels que les PNR.

Voir aussi communiqués du 6 décembre 2010 « Grenelle de l’affichage » : le naufrage ? et du 14 novembre 2010 « Grenelle 2″, imposture ?
Identité nationale ? Les paysages de France sont le visage de la France !
Alors que le débat sur l’identité nationale tel qu’il a été lancé en 2009 a pu susciter tensions et polémiques, la question du paysage ne peut que rassembler les citoyens. Le paysage, « patrimoine commun de la nation » (loi du 2 février 1995), c’est en effet le visage d’un pays.

Empêcher qu’il ne soit agressé, dénaturé, outragé, faire respecter les lois destinées à le protéger des agressions qui le défigurent est donc non seulement un enjeu national, mais aussi un enjeu international dès lors que chaque nation a la responsabilité de gérer une parcelle du patrimoine commun que représente, pour l’humanité, notre planète.

Il faut donc que l’année 2011 soit, sur ce plan, celle qui rattrapera, dans notre pays du moins, trente années de gâchis.

Voir en ligne

******************************

5 – BONNE NOUVELLE CONTRE LE FICHAGE ADN – Par Déboulonneurs

Bonne nouvelle ! La Chambre Correctionnelle de la Cour d’Appel de Rouen, ce 12 janvier 2011, a condamné à 1 € d’amende François Vaillant qui fut jugé en appel pour son refus de donner ses empreintes ADN à la police. Ce déboulonneur de publicité avait été condamné en première instance le 07 décembre 2009 à 300 € d’amende. Il avait fait appel.

Cette amende à 1 € symbolique est une bonne nouvelle. La Cour n’a pas suivi la réquisition du Parquet. L’originalité du procès en appel de François Vaillant, le 17 novembre 2010, tient à ce qu’une généticienne à l’Inserm, Catherine Bourgain, a témoigné du fait que les segments non-codants enregistrés dans le Fnaeg (Fichier national automatisé des empreintes génétiques) sont, au regard de découvertes scientifiques récentes, capables de discriminer les individus en fonction de caractéristiques génétiques (couleur de la peau, maladie…) Lire absolument la déposition de Catherine Bourgain sur www.ldh-toulon.net). Or la loi interdit formellement cette discrimination. C’est pourquoi l’avocat Nicolas Gallon a plaidé, notamment en se fondant sur cet élément, l’illégalité patente du Fnaeg. Ce procès à Rouen en appelle maintenant d’autres du même genre.

François Vaillant, rédacteur en chef de la revue de recherche Alternatives Non-Violentes (www.alternatives-non-violentes.org), se réjouit de cette condamnation symbolique à 1 € d’amende, comme la mouvance non-violente adepte de la désobéissance civile qui a soutenu ce militant.

Le Fnaeg compte actuellement plus de 1.300.000 personnes fichées. N’importe quel citoyen peut s’y retrouver au regard de ce qui se passe dans certains commissariats qui marchent aux chiffres, pour satisfaire la politique de la peur entretenue par l’actuel président de la République. Le Fnaeg est en réalité un fichier dangereux pour la sécurité ! Rien n’empêcherait demain un pouvoir politique de type « Vichy » de s’emparer du Fnaeg et de s’en servir pour discriminer des populations en fonctions de caractéristiques génétiques. Les trains qui se sont ébranlés vers l’Allemagne nazie ne contenaient-ils pas tous des personnes qui avaient été abusivement fichées ?

François Vaillant et l’avocat Nicolas Gallon contactent actuellement un député Vert pour qu’une question écrite soit posée au gouvernement au sujet de l’illégalité manifeste du Fnaeg.

Voir en ligne

******************************


***************INFORMATIONS DIVERSES***************

Toutes les informations que vous venez de lire sont publiques, nous vous invitons à les transmettre à toute personne susceptible d’être intéressée : faites circuler !

Pour tout renseignement (envoi d’un exemplaire de l’Antipublicitaire, notre publication papier, adhésion, etc.) merci de prendre contact avec :

R.A.P. (Résistance à l’agression publicitaire)
La Teinturerie 24, rue de la Chine 75020 Paris
tél. : 01 43 66 02 04 (tcp. : 01 43 66 03 10)

site internet : www.antipub.org

Adhésion : 25 euros
Adhésion petit budget : 10 euros

Une permanence téléphonique est assurée les mardis et mercredis de 10 h
à 13 h (on pourra également nous joindre en dehors de ces horaires,
sans certitude de présence toutefois).

Pour nous rencontrer : calendrier au début de ce message,
renseignements supplémentaires à contact à antipub.org


COORDONNÉES UTILES :

Casseurs de pub
11, place Croix-Pâquet 69001 Lyon
Tél. 04 72 00 09 82 – Tcp. 04 77 41 18 16
http://www.casseursdepub.org

Paysages de France
(association qui lutte notamment contre l’affichage publicitaire
envahissant)
MNEI
5, place Bir-Hakeim, 38000 Grenoble
Tél. & tcp. 04 76 03 23 75
http://paysagesdefrance.org/

Le Publiphobe, association concurrente de R.A.P.
(diffusion d’une feuille sporadique par abonnement)
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris.
Tél. 01 45 79 82 44.

Les Brigades antipub (site d’actualité antipublicitaire et son forum)
www.bap.propagande.org

R.A.P. Belgique
http://www.antipub.be/
r.a.p.@antipub.be

Laisser un commentaire