Nov 14 2017

Remise d’une pétition à la Mairie de Paris

Ce mardi 14 novembre, nous avons remis au cabinet de Jean-Louis Missika, adjoint à la Mairie de Paris en charge de l’urbanisme, les 555 signatures d’une pétition papier que nous avons fait signer pour dénoncer un panneau illégal situé rue de la Chine, sur l’école élémentaire Gambetta, dans le XXe arrondissement.

Ce panneau, nous l’avions déjà dénoncé voilà plus de deux ans, dans une lettre dénonçant de nombreux autres panneaux illégaux. Depuis, certains ont été mis en conformité, d’autres non.

Mais ce panneau est situé juste à côté de notre local. Il nous semblait important de « faire le ménage devant notre porte ». Sans réponse de la Mairie, nous avons donc décidé de faire une pétition à destination des habitants. En quelques sessions de signatures, nous en avons obtenu 555.

Nous les avons remises en main propre à un collaborateur de Jean-Louis Missika, aujourd’hui. L’accueil a été cordial et la discussion constructive.

Nous en avons profité pour parler rapidement de la modification du RLP, et nous avons pu nous mettre d’accord sur certains de nos désaccords. Il ressort cependant de cet entretien que nous ne serons pas en désaccord sur l’ensemble du projet de modification du RLP.

Nous attendons maintenant que la Mairie de Paris retire ce panneau, et notre association restera vigilante sur ce point.

Un grand merci aux militants et militantes de RAP Paris qui ont fait signer cette pétition.

Le texte de la pétition :

Non à la publicité illégale sur le chemin de l’école !

Pétition adressée à Anne Hidalgo, Maire de Paris

Nous, habitants et associations implantés à Paris et dans le 20e arrondissement et parents d’élèves de l’école Gambetta, demandons que le panneau publicitaire de l’afficheur Clear Channel, installé au 6, rue de la Chine, soit retiré dans les plus brefs délais.

Ce panneau, qui se trouve à proximité de l’école élémentaire Gambetta, et donc sur le chemin de nombreux écoliers, est illégal au regard de l’article R581-22 du code de l’environnement qui interdit la publicité « sur les murs des bâtiments sauf quand ces murs sont aveugles ou qu’ils ne comportent qu’une ou plusieurs ouvertures d’une surface unitaire inférieure à 0,50 mètre carré ». Or le mur sur lequel ce panneau est apposé comporte une ouverture de plus de 2,50 mètres carrés.

Conformément à l’article L 581-27 du Code de l’environnement, vous avez le devoir, « dès la constatation d’une publicité, d’une enseigne ou d’une pré-enseigne irrégulière », d’assurer l’application de la réglementation en prenant un arrêté de mise en demeure d’enlever les dispositifs qui ne la respectent pas.

Nous espérons que vous ferez preuve de toute la détermination politique qu’en tant que citoyens et électeurs, nous sommes en droit d’attendre de vous, pour protéger nos enfants. Car ceux-ci, comme l’indiquent les experts, sont particulièrement vulnérables à l’invasion des publicités commerciales.

Nous tenant à votre entière disposition, nous vous prions de croire, Madame la Maire, en l’expression de notre considération la plus distinguée.