Nov 05 2016

Retirons la bâche place Beaubourg !

Nous reproduisons la lettre qu’une adhérente de R.A.P. a envoyée à la Ministre de la Culture, Audrey Azoulay, ainsi qu’à la Maire de Paris, Anne Hidalgo, concernant une bâche publicitaire située place Beaubourg, en face du Centre Pompidou. Rappelons que ce type de bâches publicitaires sur des monuments historiques est possible grâce à l’article L621-29-8 du code du patrimoine en dérogation de l’article L581-4 du code de l’environnement qui interdit toute publicité sur les immeubles classés parmi les monuments historiques ou inscrits à l’inventaire supplémentaire. La seule condition pour ces bâches est de masquer des travaux extérieurs et de permettre de financer les travaux. L’affichage publicitaire ne peut dépasser 50 % de la taille de la bâche.

Le 15 septembre, R.A.P., Paysages de France, la SPPEF – Sites et Monuments et Louvre pour tous ont envoyé une lettre à la ministre demandant la réforme du code du patrimoine à ce sujet. Nous n’avons toujours pas eu de réponse à ce jour.

Pour approfondir la question des bâches publicitaires sur les monuments historiques, on pourra se référer à cet article.

liu1

Madame la Ministre de la Culture,
Ministère de la Culture
3 rue de Valois
75001 Paris

Paris, le 31 octobre 2016

Madame la Ministre,

Un immeuble situé en face du Centre Pompidou est actuellement recouvert d’une immense bâche publicitaire.
Sur cette bâche, la surface consacrée à la publicité paraît excéder largement les prescriptions légales.
De surcroît il ne semble pas y avoir trace d’une autorisation.

Je n’ai sans doute pas à souligner à quel point la prolifération de ces bâches défigure Paris et nuit au bonheur de vivre de ses habitants et de ses visiteurs.
Ni à souligner qu’une grande partie d’entre elles sont illégales.

Sur réclamation d’un citoyen, Madame Filipetti avait, courageusement et en moins de huit jours, fait enlever celle qui massacrait l’harmonie de la Place des Vosges.

J’espère donc de vous la même diligence pour faire respecter non seulement la loi mais aussi le cerveau des Hommes qui s’enrichit toujours de contempler le Beau et s’appauvrit toujours de sa disparition.
Pour aussi contribuer à préserver l’avenir de cette planète et de tout ce qui y vit, en veillant à ne pas favoriser la surconsommation qui est le seul but de la publicité.

Faire respecter les lois, contribuer à ce que les citoyens vivent ensemble dans l’harmonie, préserver l’environnement, vous serez évidemment d’accord pour dire que ce sont vos devoirs.

Certaine que vous mesurez la gravité du problème et sachant que vous comptez toujours sur le soutien des citoyens, je pense que vous comprendrez qu’afin de mobiliser ces derniers, je diffuse mon message aux personnalités, associations et médias cités ci-après.

C’est avec confiance et espoir que je compte sur votre action, et dans cette attente je vous assure, Madame la Ministre, de ma très haute considération,

Christine Traxeler

Copie :

  • Madame Anne Hidalgo Maire de Paris
  • Monsieur Michel Cadot, Préfet de Police
  • Monsieur Christophe GIRARD, Maire du 4e arrondissement de Paris
  • Monsieur Patrick Bloche, Député de la 7e circonscription de Paris
  • Directions Régionales des Affaires Culturelles d’Île de France
  • Association Casseurs de pub
  • Association Résistance à l’Agression Publicitaire
  • Association Paysages de France
  • Journal le Parisien
  • Journal Le Canard Enchaîné

Montage pour apprécier la proportion de la publicité (plus de 50% de la surface de la bâche) :

liu-jo-face_montage