Trois ans pour faire retirer un panneau illégal à Paris

01/08/2018
Communiqué de presse
Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.) – Paris
Paris – 06 septembre 2018 – Par son action, l’association Résistance à l’agression publicitaire (R.A.P.) a obtenu le démontage d’un support publicitaire illégal de l’afficheur Clear Channel cet été, installé depuis plus de 15 ans sur l’école élémentaire « Gambetta » dans le 20e arrondissement.
 
Le 20 mai 2015 R.A.P. a adressé  20 relevés d’infraction à Mme Hidalgo en lui demandant de prendre, comme elle est tenue de le faire dès la constatation de l’infraction, en vertu du Code de l’Environnement, un arrêté de mise en demeure de faire cesser les infractions, donc d’enlever les panneaux. Dans cette lettre R.A.P. dénonçait notamment un panneau Clear Channel, situé 6 rue de la Chine, à deux pas des locaux de l’association, qui, à lui seul, contrevenait à trois articles du Règlement local de publicité de Paris.
 
En 2017, le panneau placé sur le chemin d’une école, était toujours en place. R.A.P. Paris a alors fait signer, devant le panneau, une pétition. Elle a recueilli 555 signatures en quelques heures.
Non sans mal, R.A.P. a obtenu un rendez-vous avec le cabinet de M. Jean-Louis Missika, adjoint à l’urbanisme, et lui a remis cette pétition le 14 novembre 2017. La Mairie n’a pas contesté la triple illégalité du panneau et s’est engagée à donner suite.
 
R.A.P. Paris a relancé la mairie en juin 2018 avec une menace de mise en demeure. La réaction de la mairie a été rapide. Bien que R.A.P. Paris se félicite du retrait de ce dispositif publicitaire illégal, nous déplorons que la mairie ait attendu une mise en demeure de notre part pour enfin agir sur ce panneau apposé sur une école élémentaire.
 
Thomas, membre du groupe local R.A.P. Paris affirme « La publicité légale prend déjà beaucoup trop de place dans nos vi(ll)es. Nous ne pouvons plus tolérer les publicités illégales, surtout lorsqu’elles sont destinées, comme ici, à un jeune public captif. ». De plus, au-delà du problème d’illégalité de certaines publicités présentes sur le territoire parisien, les membres de R.A.P. s’inquiètent de la place – de plus en plus importante – que donnent les élus locaux aux publicités numériques qui font la promotion, en plus des produits qu’elles vantent, du gaspillage énergétique et de l’agression visuelle plutôt que de la sobriété et du respect de l’environnement, ce qui est donc en total contradiction avec les plans “Climat”, “biodiversité” et “végétalisation” initiés par la mairie de Paris.
 
Par ses actions, le groupe local de R.A.P. agit pour faire diminuer les nuisances publicitaires dans l’espace public et protéger le cadre de vie des parisiennes et parisiens. Par la même occasion, R.A.P. appelle les habitants à rejoindre l’association en y adhérant ou en  envoyant  leurs témoignages, leurs avis ou leurs impressions par courriel
 
Prochaines dates du groupe local :
    
– jeudi 4 octobre 2018 à 19h : réunion publique mensuelle ;
– dimanche 30 septembre 2018 : formation à l’identification des publicités illégales (sur inscription sous réserve de places disponibles).
 
à son local, 24, rue de la Chine, Paris 20e, métro Gambetta ou Pelleport