[PARIS] Jeudi de l’écologie : « Hyperconsommation et publicité, comment changer de cap? »

Programme du prochain Jeudi de l’écologie, le 9 décembre à partir de 19h30 en mairie du 2ème arrondissement de Paris, dans la salle du tribunal d’instance en rez de chaussée.

Mairie du 2e : 8, rue de la Banque

9 DÉCEMBRE : HYPERCONSOMMATION ET PUBLICITÉ, COMMENT CHANGER DE CAP?

« Hyperconsommation et publicité, comment changer de cap ? », tel sera le thème de notre troisième Jeudi de l’écologie, le 9 décembre prochain, à quelques jours des fêtes de fin d’année, en présence de Charlotte Nenner, présidente de la RAP ( Résistance à l’Agression Publicitaire), Laurent Terrisse, du Collectifs des publicitaires socio-innovants, Marie-Christine Hagelsteen, présidente du jury de déontologie de l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la Publicité), ou encore Jacques Olivier Barthes, directeur de la communication de WWF. Le Débat sera animé par Jacques Muller, sénateur Europe Ecologie – Les Verts du Haut-Rhin.

Spots à la radio, à la télévision, affiches et panneaux dans la rue, dans les bus, nouveaux écrans envahissants dans le métro… chaque jour nous sommes matraqués par des dizaines de milliers d’images et de slogans publicitaires pour nous inciter à consommer toujours plus, toujours plus vite. Alors que nous étions confrontés dans les années 90 à une moyenne de quelques centaines de messages publicitaires par jour, ce chiffre a explosé ces dernières années, atteignant les 3000 spots quotidiens. Or ses effets sur nos vies, tant dans notre intimité que dans l’espace public, ne sont pas neutres. L’idéologie publicitaire, pour ses détracteurs, est le principal instrument de propagande nous incitant à adopter un comportement d’hyperconsommateur. Or notre monde est de plus en plus fragile, en pleine crise écologique, et on nous demande dans le même temps d’adopter des comportements éco responsables.

Entre injonctions multiples à consommer et demandes de plus en plus fortes d’un comportement sobre en énergie, que proposent les écologistes aux citoyens du 21ième siècle pour les faire sortir de cette schizophrénie sociétale ? Comment réduire les nuisances lumineuses dangereuses pour le système nerveux et la biodiversité ? Comment concilier le besoin d’accès à l’information et la lutte contre la surenchère des messages ? Doit-on en finir avec la publicité ?

Laisser un commentaire