Juil 31 2009

RAP à Toile N° 84 juillet 2009

R.A.P.-A-TOILE a pour vocation de faire connaître les diverses
approches de la lutte antipublicitaire sans pour autant adhérer à
toutes les opinions et idées d’actions formulées, dont elle laisse la
responsabilité à leurs auteurs.


Les rendez-vous de R.A.P. et de la lutte antipublicitaire :

SAMEDI 5 septembre : Rentrée sans marques (action R.A.P. : à suivre)

SAMEDI 26 septembre : Action R.A.P. et Amis de la Terre Paris sur les
prospectus, le gaspillage de papier et la déforestation. Création
d’une oeuvre par l’artiste américaine Barbara Ashimoto à partir de
prospectus. A l’espace Kracjberg, Musée du Montmarnasse ; 21 avenue
du Maine Paris 14.

***************

SOMMAIRE :

1. LA RATP RENONCE A LA VIDEOSURVEILLANCE PUBLICITAIRE

2. ECRANS PUBLICITAIRES DU METRO : LA PARTIE N’EST PAS TERMINEE

3. AFFICHAGE PUBLICITAIRE : UN RAPPORT EN TROMPE L’OEIL

4. R.A.P. RECRUTE UN(E) PERMANENT(E)

*********************

1. LA RATP RENONCE A LA VIDEOSURVEILLANCE PUBLICITAIRE

La mobilisation a fini par payé : la RATP a déclaré renoncer au dispositif
de « vidéosurveillance publicitaire », le jour même où R.A.P et les autres
associations du collectif démontraient, grâce à un dossier technique et
juridique complet, l’illégalité et l’illégitimité de ces nouvelles
technologies (voir ici). Une action contre les
écrans espions du métro était organisée le même jour devant le siège de la
RATP (voir ici).

Communiqué de Presse du 9 juillet 2009
La RATP renonce à la vidéosurveillance publicitaire

Suite à la mobilisation des associations, la RATP a annoncé hier
qu’elle
renonçait au déploiement des caméras analysant le comportement des usagers
passant devant les nouveaux écrans publicitaires.
Six mois après l’annonce en grande pompe de l’installation de
400 écrans
dits « intelligents », nous avons la preuve que la mobilisation des citoyens
contre l’usage des nouvelles technologies sécuritaires à des fins
mercantiles a payé.

C’est indéniablement une première victoire, mais l’affaire est
loin d’être
terminée, car la RATP annonce qu’elle va tout de même installer ces
écrans. Il est absolument impératif :

– que la CNIL poursuive son étude détaillée de ce type de dispositifs et
se prononce sur leur illégalité et leur illégitimité. En effet, des
capteurs identiques sont déjà en fonctionnement dans des espaces
commerciaux, mis en place à l’insu de tous. Il est à craindre
qu’ils
soient bientôt mis en oeuvre à grande échelle, y compris dans la rue. Il
importe donc qu’une position très claire soit émise au plus vite.
– que la SNCF annonce publiquement qu’elle ne déploiera pas ce système
– que la RATP renonce purement et simplement à l’installation des
écrans
publicitaires. Nous dénonçons en effet une quintuple pollution : il en
reste encore quatre (pollutions visuelle, énergétique, mentale et
électromagnétique) !

La pression publicitaire dans les transports parisiens est à son paroxysme
: il est plus que temps d’engager une dépollution de cet espace
public.
Nous demandons dans un premier temps que la RATP reconnaisse
officiellement le problème de la publicité dans ses couloirs et stations
et qu’elle accède à nos revendications dans ce sens.

****
Parmis la revue de presse, voici deux articles intéressants :
http://www.01net.com/editorial/504216/panneaux-high-tech-de-la-ratp-les-antipub-ne-desarment-pas/
http://www.01net.com/editorial/504321/les-ecrans-high-tech-de-la-ratp-ne-compteront-pas-les-passants/

*********************

2. ECRANS PUBLICITAIRES DU METRO : LA PARTIE N’EST PAS TERMINEE

Communiqué de Presse du 15 juillet 2009
Ecrans publicitaires du métro : la partie n’est pas terminée !

La RATP est revenue partiellement à la raison en décidant de renoncer à la
vidéosurveillance publicitaire installée dans ses nouveaux écrans. Mais
l’affaire n’est pas encore terminée, puisque la RATP
s’obstine à vouloir
installer ces écrans coûte que coûte : 400 prévus dans les couloirs du
métro au 1er semestre 2010 ; puis 800 dans les gares SNCF.

Il semblerait que la régie n’ait pas bien compris les revendications
des
associations, qui, depuis le début de cette affaire, réclament le retrait
total de ces dispositifs. Les associations ont dénoncé une quintuple
pollution : visuelle, énergétique, mentale, électromagnétique, des
libertés publiques. Or, les caméras en moins, il en reste encore quatre !

Le collectif ne compte donc pas en rester là, et a bien l’intention de
mettre un terme à ce gaspillage et cette pollution publicitaire
scandaleuse, notamment à l’heure où chacun est incité à maîtriser sa
consommation et à réduire son empreinte énergétique. En particulier, ces
panneaux, d’une puissance de 1000 W et allumés en permanence,
consomment
autant d’électricité que 3 foyers de 4 personnes !

Nous allons donc lancer, dans quelques semaines, la deuxième phase de
notre mobilisation, afin de mettre un terme définitif au projet de
déploiement de ces panneaux honteux, et de revenir à une situation plus
vivable dans le métro parisien. La RATP doit se recentrer sur sa vraie
mission, celle d’un service public de transport des usagers, et non
d’un
service publicitaire au profit des annonceurs. Rappelons enfin que la
publicité ne représente qu’une part marginale des recettes de la RATP
: si
l’on retirait demain toute la publicité du métro, celle-ci serait
toujours
bénéficiaire.

******************

3. AFFICHAGE PUBLICITAIRE : UN RAPPORT EN TROMPE L’OEIL

Le Sénateur Dupont a remis à la Ministre le 17 juin dernier, un rapport
portant sur l’affichage publicitaire et les entrées de ville, rapport
qui servira de base à des modifications de la loi de 1979.

R.A.P. a analysé ce rapport « en trompe l’oeil » qui, si au premier abord,
laisse entendre qu’on va s’attaquer à cette pollution visuelle, cède en
réalité à la demande des afficheurs de confier le pouvoir de police au Maire
et donc laisse faire l’anarchie publicitaire.

(voir article)

******************************

4. R.A.P. RECRUTE UN(E) PERMANENT(E)

RAP recrute un/une Permanent(e)
à temps partiel (3 jours par semaine soit 21h)

Description :

Sous la responsabilité du bureau de l’association et en collaboration
avec les administrateurs de RAP vous serez chargé(e) d’assurer le
suivi administratif et de coordonner l’activité des membres du réseau.
Vous aurez notamment en charge :

– La gestion administrative courante (suivi des factures, classement des
pièces comptables, approvisionnement en fournitures, classement de dossiers,
etc.)
– L’accueil téléphonique et l’envoi de documentation ;
– La relation avec les adhérents et la gestion des adhésions ;
– L’animation du réseau de militants
– L’organisation de réunions ;
– L’envoi des communiqués de presse et éventuellement des relations avec la
presse ;
– L’aide logistique des actions

Compétences requises :

– Bac+3 ou Fomation à la gestion (assistant de direction…) ou expérience
équivalente
– Aisance dans l’expression orale et écrite
– Expérience associative appréciée
– Connaissance des outils bureautiques usuels (la connaissance des logiciels
libres est un plus)

Qualités requises : intéressé(e) par la cause antipublicitaire, autonome,
organisé(e), bon relationnel.

Date de prise de fonction : mi septembre 2009
Type de contrat : CDD 6 mois pouvant évoluer vers un CDI
Salaire : SMIC horaire +10%
Temps de travail : 3 jours par semaine soit 21h ; temps partiel pouvant
évoluer vers un temps complet
Lieu de travail : 24, rue de la Chine, Paris 20e (métro Gambetta)

Envoi des candidatures :
Envoyer CV et lettre de motivation par courriel avant le 24 août 2009 à
charlotte.nenner@antipub.org


***************INFORMATIONS DIVERSES***************

Toutes les informations que vous venez de lire sont publiques, nous
vous invitons à les transmettre à toute personne susceptible d’être
intéressée : faites circuler !

Pour tout renseignement (envoi d’un exemplaire de l’Antipublicitaire,
notre publication papier, adhésion, etc.) merci de prendre contact
avec :

R.A.P. (Résistance à l’agression publicitaire)
La Teinturerie 24, rue de la Chine 75020 Paris
tél. : 01 43 66 02 04 (tcp. : 01 43 66 03 10)

site internet : www.antipub.org

Adhésion : 25 euros
Adhésion petit budget : 10 euros

Une permanence téléphonique est assurée les mardi et mercredi de 10 h
à 17 h (on pourra également nous joindre en dehors de ces horaires,
sans certitude de présence toutefois).

Pour nous rencontrer : calendrier au début de ce message,
renseignements supplémentaires à contact à antipub.org

COORDONNÉES UTILES :

Casseurs de pub
11, place Croix-Pâquet 69001 Lyon
Tél. 04 72 00 09 82 – Tcp. 04 77 41 18 16
http://www.casseursdepub.org

Paysages de France
(association qui lutte notamment contre l’affichage publicitaire
envahissant)
MNEI
5, place Bir-Hakeim, 38000 Grenoble
Tél. & tcp. 04 76 03 23 75
http://paysagesdefrance.org/

Le Publiphobe, association concurrente de R.A.P.
(diffusion d’une feuille sporadique par abonnement)
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris.
Tél. 01 45 79 82 44.

Les Brigades antipub (site d’actualité antipublicitaire et son forum)
www.bap.propagande.org

R.A.P. Belgique
http://www.antipub.be/
r.a.p.@antipub.be

Laisser un commentaire